Bilan

L'histoire de Yahoo! en dix dates: de la naissance au rachat

Entre la naissance à Stanford en 1994 et le rachat des activités web par Verizon le 25 juillet 2016: retour sur deux décennies de succès et d'échecs pour l'un des premiers géants de la vague internet des années 1990.
  • Après 22 ans d'existence, Yahoo! a revendu ses activités en ligne à Verizon.

    Crédits: Image: Reuters
  • Janvier 1994: Jerry Wang et David Filo, deux étudiants de Stanford, créent le Jerry and David's Guide to the World Wide Web, un annuaire des sites intéressants qu'ils fréquentent au gré de leur navigation sur la toile.

    Crédits: Image: DR
  • 15 mars 1994: l'annuaire lancé par les deux étudiants a du succès et ils le rebaptisent Yahoo pour Yet Another Hierarchical Officious Oracle («Encore un autre oracle à classement hiérarchique»), avec une fréquentation qui dépasse les cadres de l'université californienne.

    Crédits: Image: DR
  • 2 mars 1995: le succès de Yahoo! ne se dément pas et les serveurs de l'université de Stanford sont dépassés par le trafic généré par le portail; les deux fondateurs sont priés de prendre leur envol et ils créent la société qui s'installe non loin du campus, en Silicon Valley, tout en faisant héberger leur site sur les serveurs de Nestcape, dont le dirigeant, Marc Andreessen, a été impressionné par la création des deux jeunes Américains.

    Crédits: Image: AFP
  • 12 avril 1996: la croissance est exponentielle et Yahoo! connaît son IPO deux ans après sa naissance, avec 2,6 millions d'actions à 13$ chacune vendues en quelques heures; pour les investisseurs, l'annuaire des deux jeunes Californiens est la référence absolue du web.

    Crédits: Image: AP
  • 2003: Yahoo! qui a survécu à l'implosion de la bulle internet, entend se diversifier et mène une politique active de rachats, dont les moteurs de recherche Inktomi et AltaVista, afin de faire face à Google, puis Overture, qui s'est spécialisée dans les liens sponsorisés. En s'appuyant sur ces nouvelles compétences, un moteur de recherche est mis au point et lancé en 2004.

    Crédits: Image: DR
  • 2001: l'éclatement de la bulle internet n'épargne pas Yahoo! qui voit ses revenus chuter dramatiquement; le nouveau CEO du groupe, Terry Semel (issu de Warner), lance une politique de réduction des coûts et taille dans les effectifs avec plusieurs milliers de licenciements à travers le monde.

    Crédits: Image: AFP
  • 11 février 2008: le conseil d'administration de Yahoo! rejette une offre de Microsoft qui proposait de racheter le groupe pour 44 milliards de dollars, offre jugée insuffisante aux yeux des actionnaires et de leurs représentants. Un an et demi plus tard, les deux entités conviennent d'une alliance stratégique dans certains domaines.

    Crédits: Image: AFP
  • Novembre 2008: après plusieurs mois de tractations, Yahoo! est sur le point de racheter Google mais l'offre est rejetée par les dirigeants du groupe cible; un accord de partenariat avec un volet financier incluant un rapprochement conséquent est alors mis sur pied, mais les autorités américaines rejettent cet accord et les deux entités repartent chacune de leur côté.

    Crédits: Image: DR
  • 16 juillet 2012: Marissa Mayer, qui vient de passer 13 ans chez Google, est nommée CEO de Yahoo!, un poste où se sont succédé plusieurs dirigeants en quelques mois. L'arrivée de la jeune dirigeante relance le portail avec une stratégie offensive comprenant notamment le rachat de Tumblr; et en 24 mois, le cours de l'action Yahoo! double en bourse.

    Crédits: Image: Reuters
  • 25 juillet 2016: Verizon annonce le rachat des principales activités en ligne de Yahoo! pour 4,8 milliards de dollars; le géant des telecom devrait les combiner avec une autre prise réalisée précédemment, AOL. Marissa Mayer devrait quitter prochainement son poste de CEO.

    Crédits: Image: DR

Après les géants de la high-tech spécialisés dans les ordinateurs (HP, Sun Microsystems,...), c'est l'une des premières pépites purement axées sur le web nées sur le campus de Stanford: Yahoo! a profité de la première vague d'essor d'internet. Mais l'aventure s'arrête donc au bout de 22 ans: Verizon a racheté le coeur de métier de Yahoo! pour 4,8 milliards de dollars et devrait fusionner les activités en ligne de l'ancien géant avec une autre prise des derniers mois: AOL.

Lire aussi: Yahoo! vend ses activités de coeur de métier à Verizon

L'épilogue de l'aventure aura aussi vu l'étoile de Marissa Mayer ternie: la CEO, recrutée en 2012, n'a pas réussi à redresser le groupe, malgré des débuts prometteurs. Ces derniers mois, elle a dû faire face à une opposition de plus en plus frontale de la part des actionnaires, qui allaient à l'encontre de ses choix stratégiques. Mais le mal était sans doute plus profond pour le portail web dépassé depuis une décennie par Google et qui n'a jamais su retrouver la position dominante qui a été la sienne à la fin des années 1990.

Des rachats sans effet positif

Yahoo! rejoint donc le cimetière des éléphants du web où la société fondée par David Filo et Jerry Yang va retrouver AOL, mais aussi Netscape, Infoseek, Lycos, AltaVista, Excite, GeoCities,... Plusieurs de ces sites ont d'ailleurs été rachetés par Yahoo!, qui a voulu se relancer en mettant la main sur des activités complémentaires. Mais même le rachat de Tumblr en 2013 (comparée par beaucoup d'observateurs au rachat d'Instagram par Facebook en 2012) n'aura pas suffi à redynamiser la firme.

Lire aussi: Yahoo! creuse sa perte

Pourtant, en deux décennies, Yahoo! aura été pionnier dans de nombreux domaines, de l'annuaire de sites web (dépassé par les moteurs de recherche dès l'aube des années 2000) aux systèmes de messagerie, en passant par les forums, les portails d'actualité, les services de courriels, les blogs, les plateformes de chat, les jeux en ligne,... Pendant plus d'une décennie, le site aura été sur le podium des adresses les plus visitées au monde, dépassant les portails de géants comme Microsoft ou Time Warner et résistant jusqu'à l'aube des années 2010.

Audience des sites web entre 1996 et 2013

Lire aussi: Quels sont les sites web les plus fréquentés depuis 1996?

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."