Bilan

L'Apple Watch permettra de contrôler à distance la Tesla

Alors que la montre connectée d'Apple ne sera commercialisée qu'en mars, les développeurs travaillent sur les apps. Et les équipes de Tesla Motors ont mis au point un programme qui permettra de contrôler la voiture depuis le poignet.
  • S'il n'est pas encore possible aujourd'hui de piloter et déplacer sa Tesla depuis le poignet, une série d'autres actions sont permises par l'AppleWatch.

    Crédits: Image: ELEK Labs
  • Une app Tesla est en préparation pour contrôler depuis l'AppleWatch une série de fonctions de la voiture conçue par les équipes d'Elon Musk.

    Crédits: Image: ELEKsoftware
  • Verrouillage des portières, géolocalisation, allumage des feux, ouverture du toit, état de charge des batteries: les indicateurs peuvent constituer des aides de confort précieuses.

    Crédits: Image: ELEK Labs

Dans la série télévisée des années 1980 K2000, Michael Knight (interprété par David Hasselhof) contrôlait sa voiture intelligente, baptisée Kit, grâce à une interface au poignet, sorte de smartwatch en avance sur son temps. Trente ans plus tard, l'imagination des scénaristes américains pourrait devenir réalité. Et ce grâce à l'alliance de deux marques phares de la scène tech aux USA: Tesla et Apple.

Alors que la marque à la pomme s'apprête à commercialiser sa smartwatch dès le mois de mars, après l'avoir présentée lors de la keynote de septembre 2014, des milliers de développeurs du monde entier travaillent sur les apps qui seront disponibles pour les acheteurs de cet objet phare de la galaxie de la wearable tech. Et parmi ces ingénieurs figurent les équipes d'ELEK Labs, pour le compte de Tesla Motors. Le constructeur automobile californien, qui a déjà truffé son modèle S de dizaines de fonctionnalités technologiques toutes plus performantes les unes que les autres, s'apprêterait à proposer une app pour contrôler le véhicule depuis l'écran de la montre connectée.

Charge de batterie, climatisation, verrouillage, feux et toit panoramique

Pas question de faire circuler la voiture dans les rues en la dirigeant du bout de l'index sur le petit écran de l'AppleWatch. Mais une série de fonctionnalités devraient être offertes, comme la géolocalisation du véhicule, le contrôle de charge de la batterie, l'activation et le réglage de la climatisation selon les sièges, le verrouillage centralisé des portières, l'allumage des feux, l'ouverture du toit panoramique,... ainsi que le montre cette première vidéo mise en ligne en fin de semaine dernière.

Aucune date précise de mise en ligne de l'app (qui ne sera dans un premier temps disponible que pour la Tesla Model S) n'a encore été divulguée. Pas plus que la date précise de commercialisation de l'AppleWatch par la firme de Cupertino. Mais cette annonce, alors même que les développements d'apps restent généralement discrets sur leurs projets de ce genre, tend à renforcer le sentiment de ceux qui voient l'AppleWatch comme la smartwatch qui pourrait réellement lancer le marché des montres connectées, avec une gamme étendue d'apps et non de simples gadgets.

Tesla a déjà développé des apps smartphones et tablettes pour ses modèles automobiles, avec des fonctions similaires. Ce n'est donc pas au niveau des fonctionnalités que se situe l'événement, mais réellement dans le caractère à nouveau précurseur de Tesla dans ce domaine technologique, et qui voit l'alliance de deux géants du secteur.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."