Bilan

L'Apple Watch démarre mieux que l'iPhone et l'iPad

Officiellement distribuée depuis vendredi 24 avril dans neuf premiers pays au monde, la smartwatch d'Apple réalise des scores de vente impressionnants, dépassant les débuts de l'iPhone et de l'iPad.
  • Les premiers modèles commercialisés connaissent un important succès.

    Crédits: Image: DR
  • Si le succès des premiers jours se confirme, Apple pourrait vendre largement plus de dix millions de montres connectées en 2015.

    Crédits: Image: DR
  • Sur chaque Apple Watch, Apple réaliserait plus de 60% de bénéfice net.

    Crédits: Image: DR

Evidemment, il ne s'agit que d'un lancement: le succès durable se mesurera à l'aune des ventes sur le moyen et long terme. Bien sûr, la smartwatch d'Apple arrive sur un marché défriché par ses concurrents et avec une force de frappe marketing et en termes de distribution dont aucun autre modèle n'a pu disposer jusque là. Mais les premières données disponibles sur les ventes réelles de l'Apple Watch ont de quoi conforter Tim Cook et les dirigeants de la firme de Cupertino dans leur stratégie.

Officiellement commercialisée dans neuf premiers pays (Etats-Unis, Japon, Australie, Canada, Chine, Allemagne, Hong Kong, Royaume-Uni et France) depuis vendredi 24 avril, l'Apple Watch fait un véritable carton. Apple n'a pas encore officiellement communiqué les chiffres, mais les analystes ont recoupé diverses informations pour estimer les ventes et commandes: pour l'analyste Carl Howe, plus de trois millions de commandes ont été enregistrées depuis le 10 avril, tandis qu'un autre expert généralement bien informé sur la firme à la pomme, Ming-Chi Kuo, évalue à 2,3 millions le nombre de montres connectées Apple pré-vendues dans la semaine précédent l'arrivée des modèles en magasins.

Le meilleur lancement Apple de l'histoire

Selon certaines sources de ces analystes, plus d'1,8 million d'Apple Watch modèle sport seraient parties, ce qui en fait le modèle le plus vendu. Les modèles de luxe, dont les prix atteignent plus de 18'000$, se seraient écoulés à quelques milliers d'exemplaires. Un bémol toutefois: si le lancement de l'Apple Watch première génération dépasse les commercialisations des iPhone et iPad premières générations, le score reste loin des résultats de l'iPhone 6, écoulé à dix millions d'exemplaires l'an dernier en un seul week-end.

Ces chiffres sont déjà impressionnants en soi. Mais ils le sont encore plus mis en relation avec d'autres données de ventes de produits. Ainsi, dans les 24 heures qui ont suivi l'arrivée des premiers modèles dans les points de vente, plus d'un million d'Apple Watch ont été vendues. Soit le meilleur lancement de l'histoire pour une première génération de produit Apple: l'iPhone n'avait atteint que 270'000 exemplaires en 2007 et l'iPad que 300'000 en 2010.

Par rapport à la concurrence aussi, ce lancement constitue une impressionnante réussite: Samsung a bien vendu 1,2 million de smartwatches, mais sur l'ensemble de l'année 2014. Au total, il y aurait 4 millions de montres connectées en circulation dans le monde actuellement. Avec son million d'exemplaires vendus en quelques jours et trois millions de pré-commandes, la firme de Cupertino pourrait donner l'impulsion décisive à ce marché. Une étude du cabinet GfK faisait état début mars d'un boom du marché des montres connectées cette année, passant de quatre à 26,1 exemplaires entre 2014 et 2015.

Déjà deux milliards de profits

Prochain défi pour Apple: après le meilleur démarrage, voir sa smartwatch devenir la locomotive de ses profits. Les ingrédients sont d'ores et déjà là: la marge réalisée sur chaque vente dépasserait les 60%, soit mieux que les smartphones et tablettes. Avec les ventes et précommandes des dernières semaines, plus de deux milliards de cash seraient rentrés dans les caisses de la firme de Tim Cook, dont 500 millions de dollars pour les déclinaisons de luxe. Si les estimations de GfK se vérifiaient (entre 8 et 15 millions d'Apple Watch pourraient être vendues en 2015), la montre connectée pourrait devenir une poule aux oeufs d'or pour Apple.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."