Bilan

L’app qui veut révolutionner la jungle des assurances

GOforLIFE rassemble et gère tous les contrats d’assurances existants en une seule app ludique. Les 20 plus grandes compagnies du secteur ont rejoint la plateforme.
  • Xavier Besserie a fondé GOforLIFE. 

    Crédits: DR
  • L'app indique quelles optimisations de coût peuvent être faites et sur quelles polices d'assurances. 

    Crédits: DR
  • Sur une base ludique, GoForLife devient l’unique gestionnaire de ses utilisateurs. 

    Crédits: DR

Maladie, voiture, responsabilité civile, ménage, assurance-vie… Les foyers suisses se perdent facilement dans la jungle des assurances auxquelles ils doivent souscrire. «Et souvent, il s’agit d’un seul et unique assureur pour tout type de contrat», souligne Xavier Besserie.

Lire aussi: Les primes d'assurance-maladie devraient doubler d'ici 2040

L’entrepreneur lance GOforLIFE, une app gratuite disponible dès le 20 juin, qui rassemble, gère et optimise pour ses utilisateurs tout type de contrats d’assurances. Des conseillers experts en assurances aux développeurs, la plateforme emploie déjà près de 40 personnes. Un démarrage en trombe en Suisse romande, avant de se déployer en Suisse alémanique en septembre prochain. 

C’est que Xavier Besserie possède une solide expérience dans le courtage sur mesure. Au sein du géant Allianz, il met en place un desk pour la clientèle haut de gamme, avec à la clé des produits sophistiqués. En 2012, il lance sa propre structure, Mestria. L’entrepreneur conclut des accords avec de nombreux assureurs pour proposer des services optimisés aux grandes fortunes. «L’objectif étant de leur faire profiter des produits spécifiques dès qu’ils sont disponibles sur le marché», explique-t-il.

Avec GOforLIFE, Xavier Besserie souhaite désormais proposer cette offre sur mesure à tous les particuliers. «L’ère du numérique nous permet de démocratiser ce type de service. Sur le budget familial dédié aux assurances, soit environ 25% des revenus du foyer, on peut faire économiser une vingtaine de pourcents», déclare-t-il. Les 20 plus grandes compagnies du secteur - Allianz, Axa-Winterthur, Zurich, Generali, SwissLife ou encore la Vaudoise - ont rejoint la plateforme.

Comment ça marche ?

Pour s’inscrire, il suffit de transmettre une version numérisée de sa carte d’identité. Puis, le client sélectionne les noms des assureurs auxquels il est lié. «Nous nous chargeons de récupérer tous les contrats, de les centraliser, mais également de résumer les polices pour que le contractant en comprenne bien les enjeux», poursuit Xavier Besserie.

L’app donne ainsi un accès direct à tous les contrats, affiche les budgets annuels qui y sont dédiés, indique les optimisations de coût qui peuvent être opérées et sur quelles polices, et accompagne le client dans de multiples démarches. Lorsqu’arrive le moment de se plonger dans les offres des assureurs en vue –  peut-être – de passer à la concurrence, l’entrepreneur indique que la plateforme peut proposer les meilleures opportunités, sur la base du profil du client. Autre avantage: lors d’un constat d’accident, une photo enregistrée dans l’app suffit pour placer toute la procédure entre les mains des experts de GOforLIFE.

Lire aussi: L'assurance mondiale devrait croître d'ici 2018, selon Munich Re

En cas de sinistre, le client peut soumettre, en quelques clics, les informations et documents nécessaires à l’assureur concerné. L’option  «Mon coffre-fort» quant à elle permet de rassembler les photos et factures des objets de valeur, à soumettre pour être remboursé dans le cadre d’un vol par exemple.

Une base ludique

Sur une base ludique, GOforLIFE devient ainsi l’unique gestionnaire de ses utilisateurs. «Les compagnies d’assurances nous rémunèrent comme un courtier classique et la plateforme reste gratuite pour les clients», explique Xavier Besserie qui tient à proposer un service hybride : «Les utilisateurs peuvent à la fois être complètement indépendants sur la plateforme et appeler en tout temps un de nos conseillers spécialisés.»

Lire aussi: Axa Winterthur veut renouer avec l'assurance maladie

Dino Auciello

ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Du même auteur:

Une PME en héritage: les clés d’une relève familiale réussie
Comment Cenovis s’attaque au marché alémanique

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."