Bilan

Illumina lance le séquençage génétique à 1000 dollars

Le leader mondial des machines d’analyse génétique divise d’un coup par dix l’analyse d’un génome complet.

La société Illumina est basée à San Diego.

Crédits: DR

C’est un graal qu’a annoncé dans la nuit le numéro un mondial de l’analyse génétique, Illumina, lors d’une conférence réservée aux investisseurs de la banque JPMorgan. Chacune de ses nouvelles machines HiSeq X 10 sera capable de décrypter 20 000 génomes par an (un toutes les deux heures environ) pour un prix de 1000 dollars chacun. C’est une réduction d’un facteur dix d’une telle analyse par rapport aux prix actuels. Elle avait pris plus de dix ans et coûté trois milliards de dollars lors du premier séquençage du génome humain achevé en 2000.

Alors que la plupart des analyses génétiques actuellement commercialisées ne portent que sur des sous-parties du génome, le seuil des 1000 dollars pour un génome complet était attendu depuis des années. C’est celui à partir duquel l’analyse génétique peut devenir de routine. La fondation X Prize en avait ainsi fait l’un de ses défis scientifiques. En 2012, l’entreprise Ion Torrent avait annoncé avoir atteint ce but avant de devoir se rétracter.

Un blockbuster qui échappe à Roche

Vendu un million de dollars pièce chacun, les nouveaux séquenceurs d’Illumina ont le potentiel de devenir un véritable blockbuster. La demande des universités, des entreprises pharmaceutiques mais aussi des labos d’analyse et des hôpitaux est énorme.

On comprend aussi mieux désormais pourquoi les actionnaires d’Illumina ont refusé l’offre de rachat du groupe suisse Roche qui avait offert jusqu’à 6,7 milliards de dollars l’an dernier pour reprendre la société. Après une envolée de près de 8% hier, Illumina vaut plus de 15 milliards aujourd’hui avant même l’ouverture de la Bourse américaine.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."