Bilan

IBM achète Red Hat pour 34 milliards de dollars

Le groupe américain IBM a annoncé l'acquisition de l'éditeur de logiciels Red Hat pour 34 milliards de dollars afin d'accélérer sa présence sur le marché très juteux du "cloud".

IBM affirme que cette acquisition va accélérer la croissance de son chiffre d'affaires, de sa marge brute et de sa profitabilité dans les 12 mois qui suivront la conclusion du rachat.

Crédits: reuters

IBM va payer 190 dollars par action Red Hat en cash pour acquérir l'ensemble de l'éditeur, valorisé ainsi à 34 milliards de dollars, précise IBM dans un communiqué. L'action Red Hat se négociait à un peu moins de 116,7 dollars vendredi à la clôture de la bourse de New York. Pour justifier la prime importante qu'il paye, la PDG du groupe informatique, Ginni Rometty, n'hésite pas à affirmer que "l'acquisition de Red Hat va changer la donne. Cela change tout sur le marché du cloud". Le terme désigne l'informatique dématérialisée comme par exemple le stockage de données en ligne et c'est devenu un des segments des marchés de l'informatique à la plus forte croissance et aux marges les plus juteuses.

Lire aussiABB et IBM vont collaborer dans l'intelligence artificielle

"IBM va devenir le premier fournisseur mondial de cloud hybride", a affirmé Mme Rometty, estimant qu'il s'agissait là de la prochaine énorme poche de croissance pour l'informatique dématérialisée permettant par exemple de connecter différents types de "nuages" privés, publics, etc. Selon IBM, 80% de la charge de travail des entreprises n'est toujours pas transposable dans le cloud en raison de la nature fermée du marché de l'informatique dématérialisée à l'heure actuelle.

Financement par cash et par endettement 

IBM affirme que cette acquisition va accélérer la croissance de son chiffre d'affaires, de sa marge brute et de sa profitabilité dans les 12 mois qui suivront la conclusion du rachat. L'entreprise précise également que cela aura un effet bénéfique sur le dividende. Pour aider à faire face au montant très important à débourser -en partie en cash et en partie par endettement mais sans préciser les proportions- IBM renonce à son plan de rachat d'actions en 2020 et 2021. L'entreprise tient aussi à préciser qu'elle "s'engage à maintenir une notation de son crédit correspondant à un investissement de grande qualité".

IBM affirme avoir les moyens financiers d'assurer la transaction à sa signature. Elle a été approuvée par les conseils d'administration des deux entreprises. L'acquisition devrait être bouclée durant le deuxième semestre de 2019

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."