Bilan

Hermès, iPadPro, appleTV, iPhone 6S: tout sur la keynote d'Apple

Le CEO d'Apple Tim Cook a dévoilé le nouvel iPhone, mais aussi un iPad plus grand, une appleTV commandée par la voix, ou encore un bracelet Hermès pour l'Apple Watch.
  • Tim Cook a présenté avec les membres de son état-major les dernières nouveautés d'Apple pour les mois à venir.

    Crédits: Image: AFP
  • L'iPhone 6 S et l'iPhone 6 S Plus ont été présentés au cours de la keynote.

    Crédits: Image: AFP
  • Le nouvel iPad Pro s'annonce comme la plus grande tablette tactile d'Apple. Et la plus aboutie.

    Crédits: Image: AFP
  • De nombreuses annonces de la keynote ont porté sur l'Apple TV.

    Crédits: Image: AFP
  • Les amateurs de luxe pourront désormais avoir un bracelet double tour Hermès pour leur Apple Watch.

    Crédits: Image: AFP

Le contexte n'était pas évident. Le cours d'Apple a flanché cet été, ramenant la firme de Cupertino dans une réalité que les sommets des fluctuations boursières auraient pu faire oublier. Oui, Apple reste une société, soumise aux rumeurs, aux tendances, aux impacts des marchés. Comme le ralentissement de la croissance en Chine. Dans le même temps, les rumeurs contradictoires se propageaient sur les ventes de l'Apple Watch. Tandis que les dirigeants du groupe, sans dévoiler de chiffres, assuraient que la smartwatch est un succès, d'autres voix pointaient une chute rapide des ventes après un démarrage en fanfare.

Il fallait donc relancer la machine. Pas de précipitation du côté de l'état-major d'Apple qui a choisi la keynote traditionnelle de septembre pour lancer la contre-offensive. Mais sur quoi allait porter les annonces de Tim Cook et de son équipe? Au Bill Graham Civic Auditorium de San Francisco, le CEO s'est voulu rassurant et innovant devant un parterre fourni, avec notamment plusieurs centaines d'employés de la firme à la pomme.

Un bracelet Hermès pour l'Apple Watch

Et c'est avec l'Apple Watch que la keynote a débuté. «L'Apple Watch affiche un taux de satisfaction clients de 97%», assure d'emblée Tim Cook. Avant de laisser son lieutenant prendre le relais pour annoncer l'arrivée d'une batterie de nouvelles apps sur la smartwatch (en plus des 10'000 actuellement disponibles), dont l'une présentant le trafic routier en direct sur les cartes ou encore Facebook Messenger. La santé se fait une place encore plus importante sur la montre: un programme va permettre aux médecins de monitorer à distance le rythme cardiaque d'une femme enceinte mais aussi de son bébé si elle porte sa smartwatch.

Se plaçant toujours davantage du côté du luxe, Apple a travaillé en partenariat avec Hermès pour développer un bracelet double tour en cuir qui équipera l'Apple Watch. Logique dans la stratégie d'aller toujours davantage dans le haut-de-gamme, mais une petite surprise quand même: Apple s'allie rarement aussi ostensiblement avec de grandes marques qui pourraient être concurrentes.

Car Hermès crée également des montres, comme le rappelaient les dirigeants du groupe à Bilan voici quelques mois.

Des logiciels Microsoft sur l'iPadPro

Tim Cook est ensuite passé à l'iPad. Ici, la nouveauté se nomme iPadPro: une nouvelle tablette avec un écran plus grand (12,9 pouces) que ceux jusqu'à présent commercialisés par la marque à la pomme. La largeur de l'iPadPro correspond à la hauteur de l'iPad Air. Avec 5,6 millions de pixels, une batterie dotée d'une autonomie de 10h en utilisation et un microprocesseur boosté, l'iPadPro veut marquer un grand coup dans l'univers des tablettes et devancer ses concurrents dans la course à la taille. Pas anecdotique quand on se souvient que ce sont les concurrents asiatiques qui avaient devancé Apple sur le marché des phablettes, ces smartphones de grandes dimensions.

Les designers, dessinateurs et graphistes pourront aussi se faire plaisir grâce à un stylet destiné à l'iPad qui permettra d'écrire ou de dessiner sur l'écran de la tablette tactile autrement qu'avec le bout de ses doigts.

Si le partenariat avec Hermès peut étonner, que penser de celui avec Microsoft? Longtemps rivales, les deux firmes ont travaillé ensemble sur des suites de logiciels issues d'Office, présentées par Kirk Koenigsbauer, responsable de chez Microsoft. Steve Jobs avait longtemps fait part de son peu de goût pour les logiciels Microsoft dans les années 1990 et 2000. Mais la rivalité n'est plus aussi féroce sous l'ère Tim Cook.

Le nouvel iPadPro sera disponible en trois versions dont le prix s'étalera entre 799 et 1079$, selon les capacités de chaque version. Ce nouvel appareil aura une touche écologique avec un soin apporté aux matériaux, recyclables et faisant appel au minimum de produits et métaux rares potentiellement polluants.

Pour les amateurs d'écrans plus petits, un nouvel iPad Air 4 sera également lancé.

L'AppleTV se commande à la voix avec Siri

De l'écran d'iPad à l'écran de la télévision, Tim Cook a introduit les nouveaux développements d'AppleTV, comme c'était pressenti par nombre d'observateurs. Faisant appel à iTunes et à l'assistant vocal Siri, AppleTV veut se positionner comme la référence en matière de films, d'émissions, de séries, et d'autres contenus du même genre. «Nous pensons qu'AppleTV constitue le futur de la télévision», assure Tim Cook. Plutôt que de se limiter aux contenus iTunes, AppleTV va intégrer les contenus d'autres plateformes comme Netflix, hulu, HBO, Showtime... mais aussi les contenus YouTube ou d'autres sources du web.

Pour piloter l'ensemble des fonctionnalités d'AppleTV, Apple a développé un nouveau système baptisé tvOS. Un grand nombre d'apps seront développées sur tvOS, dont des programmes développés avec Airbnb pour choisir et visualiser le logement de vacances.

AppleTV entend aussi se positionner comme une console de jeu avec un certain nombre de jeux vidéos développés spécialement pour cette plateforme. Des services ont aussi été imaginés dans le domaine du e-commerce, notamment pour acheter ses vêtements, chaussures ou accessoires sans quitter son salon.

La box fonctionnera avec un microprocesseur 64-bits A8 extrêmement puissant, et sera accompagnée d'une télécommande tactile avec une touche pour commander la télévision par la voix via l'assistance vocale Siri.

L'iPhone 6S intègre le 3D touch: des actions différentes selon la pression du doigt

Retour ensuite à un format plus réduit, mais ce qui constitue le produit phare d'Apple: l'iPhone. Une cash machine assurée par Tim Cook qui a annoncé que la croissance des ventes de l'iPhone ces derniers mois a atteint les 35% (contre 10% pour le marché global des smartphones) et même 75% en Chine. Sans surprise, la nouvelle génération est baptisée iPhone 6 S.

L'une des principales nouveautés réside dans le force touch, ou 3D touch dans le vocabulaire Apple: la pression exercée partout sur l'écran tactile sera comprise par l'appareil et générera des interactions différentes. Ainsi, sans même ouvrir une app sur son smartphone, il sera possible d'actionner certaines fonctionnalités, comme passer un appel aux derniers contactés joints sans ouvrir l'app dédiée.

La nouvelle version de l'iPhone verra également son capteur photo amélioré et porté à 12MP: il pourra désormais capturer des vidéos en 4k, la norme de diffusion que nombre de cinémas n'atteignent pas encore en qualité. Une nouvelle fonctionnalité à mi-chemin entre la photo et la vidéo sera proposée.

Cette nouvelle génération d'iPhone sera commercialisée dès le 25 septembre dans une dizaine de pays (mais pas encore en Suisse).

Après U2 voici quelques mois, Tim Cook a encore voulu frapper un grand coup pour clore sa keynote: le groupe One Republic est venu se produire en live sur la scène du Bill Graham Civic Auditorium de San Francisco.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."