Bilan

Gramitech transforme l’herbe en isolant naturel

Fondée par l’ingénieur agronome Stefan Grass,  en 2005 , Gramitech SA a d’abord travaillé sur un procédé d’extraction des fibres de cellulose à partir d’herbe, puis a fabriqué des panneaux d’isolation avec ces fibres et a protégé ce procédé par des brevets. La production industrielle de ces panneaux a réellement commencé en 2010, dans une petite usine située à Chavornay , après une levée de fonds de 1,8 millions francs de capitaux extérieurs auprès de business angels, d’industriels et du fonds d’amorçage Polytech Ventures. La capacité actuelle de production est d’environ 1000m3 de panneaux isolants par mois et par équipe.

En parallèle à la production de panneaux réalisés à partir de la fibre d’herbe, la société a développé un procédé pour utiliser la partie digestible de l’herbe et fabriquer ainsi soit un aliment pour le bétail soit du biogaz. Gramitech a récemment été sélectionnée par l’association European Clean Tech Summit comme l’une des 25 meilleures entreprises actives dans le domaine des technologies propres en Europe.

Une technologie qui utilise toute la plante

L’herbe utilisée provient actuellement de la région de Froideville dans le canton de Vaud. C’est une herbe «standard» mais qui doit être récoltée avant l’épiage puis ensilée. Ainsi, l’herbe récoltée deux ou trois fois par an peut être utilisée en production tout au long de l’année suivante.

Dans une première phase de production, la partie alimentaire de l’herbe est séparée de la partie cellulosique. Les fibres sont ensuite traitées pour les protéger contre le feu et les moisissures puis séchées dans des conditions particulières. L’ensemble de ce procédé est breveté. La deuxième étape de la production consiste à réaliser les panneaux isolants en rajoutant aux fibres séchées un liant, synthétique ou naturel à base d’amidon. Enfin, au cours d’une troisième étape, on utilise le jus extrait lors de la première phase, soit en le concentrant pour en faire un aliment pour le bétail, soit en l’utilisant tel quel pour fabriquer du biogaz.

Ainsi, tous les composants de l’herbe sont utilisés. Combiné au fait que l’herbe absorbe du CO2 durant sa croissance et à la proximité de l’usine avec ses clients, cela permet d’obtenir un bilan global CO2 négatif.  Les panneaux isolants ainsi fabriqués sont aussi performants au point de vue thermique et phonique que les autres isolants conventionnels. Ils sont très appréciés par les utilisateurs car ils se coupent beaucoup plus facilement que les autres et que leur mise en place ne provoque pas d’irritations. De plus ils offrent une meilleure protection contre la chaleur estivale lorsqu’ils sont utilisés en isolation sous toiture.

Un marché en forte croissance

A ce jour, les produits d’isolation naturelle ne représentent que 3% à 5% du marché de l’isolation en Europe mais ce segment se développe beaucoup plus rapidement que les produits minéraux. En général, ces produits sont distribués dans des réseaux spécialisés «naturels» mais la grande distribution de matériaux de construction s’intéresse de plus en plus a ces produits. Le fait que le prix de vente soit 20% a 50% plus élevé que les matériaux d’isolation minéraux n’est plus un obstacle pour de nombreuses personnes qui attachent beaucoup d’importance à l’écologie.

Par son pouvoir régulateur, l’herbe apporte, en effet,  une solution active. De plus, son comportement absorbant a un effet sur l’ambiance intérieure des bâtiments et son coefficient acoustique est excellent. Face à ces résultats probants, de nombreux propriétaires et architectes choisissent d’isoler leurs bâtiments avec du Gramitherm. C’est, par exemple,  le cas de cette villa genevoise datant des années 1960 en cours de rénovation qui a choisi Gramitherm pour isoler son toit avec 2 couches entrecroisées pour éviter les ponts thermiques. Autre exemple : un nouveau chalet au Muids a choisi  d’utiliser Gramitherm pour son intérieur mais aussi pour sa façade  extérieure ventilée. Une autre application prometteuse concerne l’isolation des sols d’un gratte ciel dans la région de Zürich. Gramitherm est reconnu pour son pouvoir d’isolation phonique et thermique. Ce sont plusieurs milliers de mètres carré de panneaux avec une densité de 80 kg/ m3 qui vont être utilisés dans cette application .

Gramitech travaille actuellement sur l’amélioration de la gamme  de ses produits d’isolation en développant des solutions «prêtes a l’emploi» pour des applications particulières (offrant  facilité de montage,  gain de temps et  moindre coût) et en recherchant des liants naturels plus économiques pouvant remplacer les liants synthétiques afin d’offrir un produit encore plus naturel. D’autre part, des recherches sont menées sur  les produits dérivés de la partie digestible de l’herbe:  aliments pour le bétail et  vitamines qui pourraient être utilisées par l’industrie pharmaceutique

 

 

 

Fauchage L’herbe sert à la fois d’aliments pour le bétail, de biogaz et d’isolant.

 

 

 

A la conquête de l’Europe

Gramitech a commencé la commercialisation des panneaux Gramitherm dès 2009 en Suisse et a reçu un accueil très favorable du marché. Les panneaux peuvent être utilisés pour l’isolation intérieure ou extérieure des maisons ou autres constructions. Ils  sont surtout appréciés pour l’isolation sous toiture et en plancher avec une densité supérieure aux produits concurrents. La gamme de produits offre différentes densités ( de 35 kg/m3 à 85 kg/m3), différentes épaisseurs et différentes dimensions de plaques.

En 2010, Gramitech a commencé la vente en France et l’accueil de ce produit a été tout aussi favorable. Le développement des ventes en France s’accélèrera dès qu’une première usine y sera construite. Après ce premier test positif sur le marché français, Gramitech a défini une stratégie de développement international fondée sur la vente d’équipements et de licences dans les différents pays européens en priorité. Plusieurs partenaires potentiels ont déjà fait part de leur intérêt et souhaiteraient lancer des usines dans différents pays. Gramitech est actuellement en train de se structurer, par augmentation de capital et par embauche de personnes,  pour répondre positivement à ces demandes.

 

 

 

Deustche zusammenfassung

Mit Gras isolieren

Gramitech wurde 2005 vom Agraringenieur Stefan Grass gegründet. Das Unternehmen hat ein Verfahren entwickelt, mit welchem Zellulosefasern aus Gras gewonnen und Dämmstoffplatten aus natürlichen Fasern hergestellt werden können – und dabei genauso effizient sind wie Platten mit mineralischem Füllmaterial. Die industrielle Produktion dieser Dämmstoffplatten hat 2010 in einer kleinen Fabrik im waadtländischen Chavornay begonnen. Dafür waren zuvor Investitionen in Höhe von 1, 8 Millionen Franken aufgebracht worden. Parallel zur Produktion von Dämmstoffplatten aus Grasfasern hat das Unternehmen ein Verfahren entwickelt, um die verdaulichen Bestandteile von Gras für die Herstellung von Viehfutter oder Biogas zu gebrauchen. So wird die gesamte Pflanze verwendet. Die natürlichen Dämmstoffprodukte machen lediglich drei bis fünf Prozent des Dämmstoffmarktes in Europa aus, aber sie entwickeln sich sehr schnell. Gramitech baut derzeit in Frankreich eine neuen Fabrik auf. Die Produktion im übrigen Europa soll in Form von Lizenzen erfolgen.

Jean-Pierre Lacombe

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."