Bilan

Gare aux faux abonnés

Les profils vides pullulent sur Facebook, Twitter et Instagram. Comment les détecter.
Crédits: Dr

Conseils Vous vous présentez pour la première fois sur la liste d’un parti au Conseil national lors des prochaines élections fédérales d’octobre. Il vous faut ouvrir des comptes Facebook et Twitter. Seulement voilà, vous affichez un nombre ridiculement bas de fans, d’amis et d’abonnés.

Fournir des abonnés aux personnes dans votre cas, c’est un business. Il existe par exemple en Inde des «fermes de comptes» où des employés créent des centaines de comptes par jour à l’aide de vieilles cartes SIM et de photos puisées dans les sites de rencontre. Des robots génèrent aussi des abonnés virtuels. Un profil se monnaie entre 0,80 et 1,60 franc en fonction de la demande.

Tentant? Attention, le recours à de faux profils se détecte vite et affecte durablement votre crédibilité. 

Des indices: les champs destinés aux informations de l’utilisateur sont restés vides, les messages sont incohérents car postés par des robots, des adresses de type @ugtilopemunixir ne présentent aucun sens. Ces faux profils affichent en outre une quantité d’abonnements mais quasi aucun abonné. (Pour en savoir plus: socialBro.com)

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."