Bilan

Gagner du temps en séance grâce au smartphone

Une start-up valaisanne a trouvé le moyen de travailler et de diffuser des présentations depuis un smartphone. Elle vient d’être primée à Berkeley.

L’équipe de ReMeeting: David Imseng, Erika Imseng, Korbinian Riedhammer, Arlo Faria.

Crédits: Dr

Remeeting confirme son envol. Fin avril, la jeune pousse valaisanne a gagné le grand prix Launch de la compétition annuelle pour start-up de l’Université californienne de Berkeley. Inscrite dans la catégorie IT & Web, elle s’est imposée parmi 200 équipes en compétition lors de cet important événement pour les créateurs d’entreprise. Et a récolté ainsi 25  000 dollars de financement.

Ce n’était pas son coup d’essai. ReMeeting s’était déjà positionnée dans le trio de tête lors de l’International Create Challenge de 2013 organisé par l’Idiap à Martigny. Ce programme vise l’éclosion d’un projet technologique suite à une immersion complète dans l’institut de recherche, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, pendant trois semaines.

Un cloud sécurisé

L’histoire de ReMeeting démarre à Berkeley. Ses fondateurs, le Haut-Valaisan David Imseng (chef scientifique détenteur d’un doctorat en génie électrique), l’Américain Arlo Faria (actuel PDG de la start-up) et l’Allemand Korbinian Riedhammer se découvrent des intérêts communs en travaillant sur un projet. «Notre idée provient du constat que bien souvent les séances sont peu productives pour les participants et très chronophages. En outre, les suivis et comptes rendus qu’ils en tirent ne sont pas toujours très performants», explique David Imseng.

Par la suite, l’équipe a été complétée par Erika, épouse de David, qui gère la partie administration et finance. Localisée dans les locaux de l’Idiap à Martigny, la start-up a donc créé un service pour smartphone de type Android qui permet d’enregistrer des réunions en anglais et ensuite de les retravailler et de les partager sur internet via un «cloud» sécurisé.

Elle utilise notamment une technologie développée à l’institut octodurien en lien avec la reconnaissance automatique de la parole. «Parmi les avantages, il est possible de marquer dans le temps des moments importants pour pouvoir les retrouver plus vite après coup et de les annoter au fur et à mesure du déroulement de la séance», confie encore le jeune entrepreneur. En outre, la technologie permet d’identifier les passages de chaque conférencier ainsi que les thèmes qu’ils ont abordés.

ReMeeting prévoit d’accéder au prochain stade en devenant une société avec une structure juridique d’ici à la fin de cette année. Pour l’instant, elle poursuit la phase test avec son application avant de se lancer sur le marché. Car, sur ces segments à haut potentiel, le droit à l’erreur n’existe pas!

Patricia Meunier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."