Bilan

Facebook classe les pays selon le nombre de voyelles à But!

Les cris des commentateurs de matchs de foot ont déteint sur les réseaux sociaux: Facebook a comparé les statuts des ressortissants des pays qualifiés en Coupe du Monde selon le nombre de voyelles aux mots but et goal.
  • Quels sont les supporters qui crient le plus longtemps Goooooaaaaal sur les réseaux sociaux? Facebook a mené l'enquête.

    Crédits: Image: Michael Loccisano/AFP
  • Ce sont les supporters mexicains qui ajoutent le plus grand nombre de voyelles au mot but dans leurs statuts Facebook.

    Crédits: Image: Emmanuel Dunand/AFP
  • Les Algériens arrivent en 2e position avec 6,01 «o» de plus que le nombre habituel de voyelles dans le mot.

    Crédits: Image: Kenzo Tribouillard/AFP
  • Les supporters uruguayens complètent le podium: leurs statuts Facebook contiennent 5,77 voyelles en bonus, quand ils écrivent le mot but.

    Crédits: Image: Yasuyoschi Chiba/AFP
  • Les supporters suisses se classent «seulement» à la 18e place (sur 32) de ce classement, avec 2,01 voyelles de plus que la normale.

    Crédits: Image: AFP

Que l'on soit ou non supporter d'une équipe ou même amateur de ce sport, tout le monde a entendu un jour le cri du commentateur lorsqu'une équipe de football marque un but. Et depuis une trentaine d'années, sous l'influence des speakers latino-américains, toute la planète (ou presque) s'est mise à s'égosiller sans fin quand le ballon vient mourir au fond des filets.

Mais si les commentateurs sportifs usent leurs cordes vocales pour les téléspectateurs, les speakers des stades le font aussi. Aidés en cela par les dispositifs sono disposés dans les stades. Comme le montre ce portrait vidéo du speaker officiel du stade de Salvador de Bahia diffusée par Bosch quelques jours avant la Coupe du Monde.

 

Ensuite, il y a les variantes. Toujours originaire d'Amérique latine, une autre façon de célébrer un but de son équipe favorite consiste à répéter le mot Gol plusieurs fois de suite très vite.

Devenu un véritable phénomène social, ce cri a suscité l'intérêt d'un grand nombre d'observateurs du football. Et le cri oral est devenu cri écrit avec la généralisation des réseaux sociaux. C'est d'ailleurs le plus grand réseau social au monde qui a décidé de mener une étude sur les pages de ses abonnés: Facebook a mesuré le nombre de voyelles en bonus dans les statuts qui comportent le mot but ou ses variantes («o» ou «a» dans «goal» en version anglaise, «o» dans «gol» en version espagnole et portugaise, «o» dans «tor» en allemand,...) après les buts marqués en Coupe du Monde.

Sans réelle surprise c'est un pays latino-américain qui remporte cette compétition: les fans mexicains écrivent en moyenne le mot «gol» avec 6,63 «o» de plus que l'orthographe ne le requiert. Les supporters mexicains sont suivis par leurs homologues algériens (6,01) et uruguayens (5,77).

La Suisse n'apparaît qu'au 18e rang de ce classement avec 2,01 voyelles supplémentaires. La France elle, fait mieux avec une 7e place obtenue grâce à une moyenne de 4,81 voyelles en bonus.

 

Pourtant, contrairement au terrain, le champion du monde des voyelles en bonus n'est pas qualifié pour la Coupe du Monde: selon les statisticiens de Facebook, ce sont les Venezuéliens qui célèbrent les buts de leur équipe avec le plus d'enthousiasme sur le réseau social: pas moins de 12,9 caractères supplémentaires par rapport à la normale. De quoi perdre la voix. Rares sont toutefois ceux qui tiennent aussi longtemps que le commentateur italien lors du but marqué par Materrazzi contre la France.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."