Bilan

Essayer des vêtements sans devoir les enfiler

L’entreprise Bodymetrics met au point une cabine d’essayage virtuel. Il sera bientôt possible de connaître sa taille exacte avec un smartphone.
L’application donne aussi à l’internaute une recommandation sur la coupe la mieux adaptée. Crédits: Dr

My taylor is rich, apprend-on en première année d’anglais. Grâce aux chercheurs de l’Université du Surrey et du London College of Fashion, mon tailleur s’apprête aussi à devenir virtuel. Soutenu par l’agence britannique de la recherche, le projet «Body shape recognition for online fashion» vise à développer une application capable de prendre toutes les mesures physiques d’une personne à partir d’une simple photo prise par un smartphone. L’idée est de surmonter l’un des principaux obstacles du commerce en ligne de vêtements: l’absence de cabine d’essayage.

Selon Forrester Research, 89% des Américains continuent de préférer acheter leurs vêtements dans une boutique, essentiellement parce qu’ils ne sont pas sûrs de leur taille.Un certain nombre d’entreprises ont identifié ce problème et tenté de le résoudre. Unique Solutions utilise par exemple la technologie des scanners d’aéroport pour prendre facilement ses mesures. Mais le coût de cette méthode la limite aux centres commerciaux. D’autres ont détourné le détecteur de mouvements à infrarouge de la console de jeux Kinect de Microsoft. C’est le cas de l’entreprise britannique Bodymetrics, mais là aussi les applications sont restées confinées à des boutiques.

Reconstituer le corps en 3D

Pour faciliter un usage depuis la maison, Bodymetrics s’est associée avec le laboratoire de vision de l’Université du Surrey afin de développer une application qui ne demande rien de plus qu’un smartphone. «Grâce à un mélange de mesures dimensionnelles et d’évaluation des proportions des différentes parties du corps, nous parvenons à reconstituer le corps en 3D à partir d’une photo, explique le professeur Adrian Hamilton, directeur du centre de vision informatique de l’Université du Surrey. L’internaute obtient non seulement sa bonne taille mais une recommandation sur la coupe la mieux adaptée.»

Ces résultats, encore plus performants que ceux de concurrents comme UPcload, sont désormais courtisés par de grands sites marchands de vêtements en ligne. Cela devrait accélérer le lancement commercial à la fin de l’année.  

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."