Bilan

Dix objets connectés qui vont révolutionner votre quotidien

A l’heure où la start-up californienne Skully fait le buzz en levant un million de dollars pour créer son casque à moto relié à un smartphone, zoom sur une série d’accessoires connectés qui vont révolutionner votre quotidien.
    1. Le casque de moto Skully. Commercialisé en 2015, l’appareil, connecté à un smartphone via iOS ou Androïd permettra d’écouter de la musique ou de passer des appels tout en conduisant.
    Crédits: Image : DR
  • 2.Le scanner connecté 3D Sense. Fabriqué par Cubify et dévoilé cette année au salon des loisirs numérique de Monaco, il permet de modéliser n’importe quel objet pour pouvoir lui donner forme ensuite. Il est compatible avec les imprimantes 3D disponibles dans le commerce.

    Crédits: Image : DR
  • 3.The Coolest, glacière intelligente. Elle a tout pour un pique-nique parfait : décapsuleur, éclairage LED, blender pour les cocktails, mais surtout port USB et hauts-parleurs connectables au téléphone pour diffuser sa musique en plein-air. L’objet qui a suscité une levée de fonds de 2,5 millions de dollars (2,26 millions CHF) sur Kickstarter est attendu pour l’automne 2014.

    Crédits: Image : DR
  • 4. E-tag, l’étiquette à bagages 3.0. L’appareil permet de suivre en temps réel sur son smartphone l’itinéraire de sa valise en soute. Surtout, il permet de s’enregistrer en ligne, gain de temps précieux pour les aéroports. La technologie a été développée par Air France et KLM, la première phase de test pour les clients premium est attendue fin 2014.

    Crédits: Image : DR
  • 5. Smart series, brosse à dents et conseiller santé. Commercialisée par Oral +B, mais proposée par d’autres fabricants, cette brosse à dents analyse les zones nettoyées, et connectée à un smartphone, offre un programme de brossage personnalisé, minuté. Elle transfère même les données au dentiste de votre choix avec lequel vous pouvez programmer vos rendez-vous. Le prix varie de 220 à 280 euros (266 à 339 CHF).

    Crédits: Image : DR
  • 6. Niwa, le potager d’intérieur. Faire pousser ses tomates au salon, ce sera possible avec ce jardin intelligent, qui grâce à ses capteurs permet de contrôler et réguler la température, l’irrigation et l’éclairage...une application permet de contrôler à distance l’évolution de ses plantes. Idéal pour les vacances. La commercialisation est prévue en mai 2015.

    Crédits: Image : DR
  • 7. Conduite connectée, avec Allianz. L’assureur propose un boîtier à installer dans sa voiture, relié à une application smartphone, et fonctionnant avec le dispositif Tom-Tom. L’outil permet de suivre la conduite en temps réel, d’offrir des conseils personnalisés en terme de sécurité, d’économie de carburant, mais aussi de contacter l’assistance d’Allianz rapidement en cas d’accident ou de panne.

    Crédits: Image : DR
  • 8.Teo, le cadenas sans clé. Il se contrôle grâce à un smartphone et son propriétaire peut aussi donner des droits d’accès à d’autres usagers, durant des plages horaires limitées. Utile, lorsque plusieurs utilisateurs se partagent un vélo, par exemple. Un outil qui devrait être disponible fin 2014 pour un prix d’une soixantaine d’euros (73 CHF).

    Crédits: Image : DR
  • 9.Instabeat, capteur de performances aquatiques. Un équipement sur mesure pour les nageurs, qui se fixe sur n’importe quelles lunettes et permet de mesurer fréquence cardiaque, calories dépensées, nombre de battements. Instabeat offre aussi un suivi de l’activité en temps réel grâce à des capteurs de couleurs intégrés. Ce qui permet d’avoir les mains libres, contrairement à une montre ou à un bracelet, crucial pour les crawleurs. Le produit, attendu pour 2014 est en précommande sur le site de la marque au prix de 149 dollars (135 CHF).

    Crédits: Image : DR
  • 10. Bistro, le repas sur-mesure pour chat. Cette gamelle intelligente, équipée d’une balance et d’un dispositif de reconnaissance faciale permet de distribuer la quantité de nourriture et d’eau adéquate à votre boule de poils. Une caméra intégrée permet de le visualiser à distance. L’application smartphone associée fait office de véritable carnet de santé de l’animal. L’ustensile qui varie de 159 dollars à 219 dollars (144 à 198 CHF) selon les options sera disponible en mars 2015.

    Crédits: Image : DR

Si les smartwatches se multiplient et que les rumeurs autour d’une possible déclinaison suisse vont bon train, toute une série d’objets connectés est en passe de bousculer nos habitudes, de la brosse à dents à la gamelle pour chat (voir notre galerie ci-dessus).

S’il y avait une tendance à retenir pour 2014, selon le cabinet Gartner, spécialisé dans l’information et la technologie, c’est résolument celle-là : l’«Internet des objets » (Ido). Le terme désigne tous les produits dotés d'une technologie embarquée - hors PC, smartphones et tablettes- permettant de communiquer informations et données, sentir ou interagir avec l’environnement externe et Internet.

Dernier exemple en date : le casque de moto de la start-up californienne Skully, comportant une caméra à l’arrière et un GPS. L'innovation a fait le buzz cette semaine en générant des promesses d’achat d’un million de dollars (924 000 CHF) sur la plateforme de financement participatif Indiegogo (contre 250 000 dollars sollicités à l'origine).

Des revenus de 300 milliards de dollars d’ici 2020

Domaine innovant, l’Ido devrait selon Gartner concerner 26 milliards de produits d’ici 2020, et générer à cette échéance des revenus de 300 milliards de dollars (272 milliards CHF) principalement dans les services. Une explosion qui s'explique entre autres par le faible coût nécessaire pour équiper certains objets en connectivité et l'équipement toujours croissant en smartphones, à l'échelle mondiale.

Le phénomène est considéré comme la troisième révolution d’Internet, après le web 2.0, qui voyait pour l’utilisateur la possibilité d’interagir avec le réseau. L’internet des objets n’est pas une technologie, mais un système de systèmes résolument complexe, qui nécessite des interfaces toujours plus sophistiquées. L’enjeu est la standardisation des systèmes de tous les produits sur le marché, ou en passe d'être commercialisés.

Si beaucoup d’accessoires connectés sont pensés pour les loisirs, les déclinaisons de cette tendance sont multiples. Elles vont de la gestion de la vie en collectivité – déchets, relevés de compteurs-, à la santé personnelle, en passant par la banque ou  l’assurance, grâce à de nouvelles polices basées sur l’usage, calculées à partir de conduite en temps réel.

Mais ces réalités suscitent également des craintes. Si en Europe, des voix s’élèvent déjà sur la question de l’utilité réelle de certains gadgets –comme ces bracelets permettant de géolocaliser son enfant, déjà commercialisés en Corée du Sud-, d’autres craignent surtout la diffusion de données personnelles ainsi réunies par ces ustensiles intelligents.

Camille Andres

JOURNALISTE

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."