Bilan

Détecter les émotions avec les Google Glass

Une app développée en Allemagne pour les Google Glass, SHORE, serait capable de détecter les émotions de l'interlocuteur, son âge et son sexe.
  • L'app développée en Allemagne permet de détecter l'âge de l'interlocuteur, son sexe et l'émotion qu'elle ressent.

    Crédits: Image: Fraunhofer Institute for Integrated Circuits
  • Un algorythme permet de repérer des indices morphologiques permettant de définir si la personne est un homme ou une femme, son âge ainsi que les émotions qu'elle ressent.

    Crédits: Image: FrauenhoferIIS

Après la reconnaissance faciale, place à la reconnaissance émotionnelle. Le Fraunhofer Institute for Integrated Circuits (FIIC), basé à Erlangen (Allemagne), a mis au point une app destinée aux Google Glass. Son objectif: déterminer une série de caractéristiques de l'interlocuteur dont son âge, son sexe mais surtout l'émotion que celui-ci ressent quand le porteur des lunettes connectées lui fait face.

Pendant plusieurs mois, l'équipe dirigée par le professeur Jens-Uwe Garbas a travaillé sur un système de détection des caractéristiques du visage. Au final, le programme peut détecter en temps réel les visages et s'appuie sur une série de données physiques (forme du visage, position de la bouche, des yeux, du nez,...) pour déterminer à la fois si le porteur des Google Glass est un homme ou une femme, quel est l'âge de cette personne, si elle est heureuse, surprise, triste ou en colère. Et ce avec un taux de réussite relativement élevé: pour la détermination du genre, les résultats seraient validés à 94,3%.

L'un des atouts de cette app est de pouvoir travailler sur plusieurs visages en même temps. Ainsi, le porteur des Google Glass peut échanger avec divers interlocuteurs et bénéficier d'informations et de données sur tous en même temps. Une database de plus de 10'000 expressions du visage a été utilisée pour que l'algorythme puisse affiner au mieux son analyse des visages filmés via la caméra des lunettes connectées.

Comme le précisent les concepteurs du programme, le système n'est pas vendu tel quel sur les app stores, que ce soit sur iOS, Android ou Windows Phone. Par contre, le produit pourrait servir de socle pour le développement ultérieur d'une offre commerciale: publicité, visioconférence ou tournage de scènes avec des personnages virtuels constituent trois champs d'application potentiels selon Jens-Uwe Garbas.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."