Bilan

Des robots chinois pour faire du made in USA

Le géant asiatique du textile Tianyuan Garments va produire 800 000 T-shirts Adidas par jour dans sa nouvelle usine de l’Arkansas.

Les robots couturiers Sewbot Workline produiront un T-shirt toutes les 22 secondes.

Crédits: Dr

Ce n’est pas encore «Make America Great Again», mais le président Trump a enfin une nouvelle positive à ranger dans l’escarcelle de sa politique économique. Quoique. Le géant chinois du T-shirt Tianyuan Garments est devenu le premier fabricant textile asiatique à se convertir au made in America en rachetant en fin d’année dernière une ancienne usine métallurgique pour produire dans l’Arkansas.

Est-ce pour autant la fin de l’offshoring, la délocalisation du travail dans des pays moins chers? Peut-être, mais pas pour créer des jobs au pays. Tianyuan Garments va équiper son usine des robots couturiers Sewbot Workline développés par l’entreprise d’Atlanta SoftWear Automation. Grâce à leurs caméras, ces machines découpent puis cousent les tissus en moins de quatre minutes pour produire un T-shirt. 

Président de Tianyuan Garments, Tang Xinhong a indiqué au site Innovation in textiles qu’il prévoyait la mise en place de 21 lignes de production dans son usine américaine. Il précise: «Lorsque le système sera pleinement opérationnel, il produira un T-shirt toutes les 22 secondes. A terme, nous prévoyons de produire 800 000 T-shirts par jour pour Adidas.»

Dans le fief des Clinton

Cette décision d’un fabricant chinois de relocaliser sa production pour un groupe allemand sur le territoire américain annonce-t-elle sinon la relocalisation des emplois, du moins un tournant dans la mondialisation? Incontestablement, les menaces de l’administration américaine sur les pays ayant un fort excédent commercial comme la Chine, l’Allemagne mais aussi la Suisse sont devenues plus tangibles depuis que le président américain a signé fin mars deux ordres exécutifs pour mieux encaisser les droits de douane et enquêter sur les raisons du déficit du pays. Ce dernier est prévu atteindre 233 milliards de dollars cette année, soit encore une augmentation de 13% par rapport à 2016.

Mais la réponse de Tianyuan Garments à ces pressions ne manque cependant pas d’ironie. Non seulement l’entreprise embauche plus de robots que de travailleurs américains, mais les robots couturiers de SotfWear Automation ont été d’abord développés dans un cadre militaire, précisément pour produire des uniformes aux Etats-Unis sans avoir à payer des ouvriers américains. Enfin, Tianyuan a choisi de s’implanter à Little Rock, le fief des Clinton en Arkansas…  

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."