Bilan

Des panneaux photovoltaïques transparents comme le verre

Et si les vitres des fenêtres produisaient de l'électricité? C'est l'innovation mise au point par l'Université d Michigan avec des cellules photovoltaïques transparentes.
  • Le capteur solaire se présente sous la forne d'une plaque transparente semblable à du verre.

    Crédits: Image: Yimu Zhao/MSU
  • La cellule photovoltaïque pourrait équiper fenêtres, écrans d'appareils technologiques, vitres d'automobiles,...

    Crédits: Image: Yimu Zhao/MSU
  • Richard Lunt (ici à droite) et son équipe ont mis au point un matériaux qui absorbe la lumière et la dirige vers les bords du panneau où elle est transformée en courant électrique.

    Crédits: Image: G.L. Kohuth

Et si la veranda placée en façade Sud de la maison produisait assez de courant électrique pour alimenter tous les appareils électriques de la maison? C'est ce que permet d'envisager l'innovation mise au point par une équipe de chercheurs de l'Université de l'Etat du Michigan, aux Etats-Unis: Richard Lunt et son équipe ont réussi à développer une cellule photovoltaïque qui soit totalement transparente.

Jusqu'à présent, les panneaux solaires photovoltaïques traditionnels ressemblaient à de vastes plaques de verre très sombre, voire totalement opaques. Dès lors, l'utilisateur devait faire un choix entre laisser passer la lumière du jour ou placer ces panneaux pour produire de l'électricité: les cellules photovoltaïques se retrouvaient dès lors souvent cantonnées aux toits, soit intégrés, soit posés sur des structures.

Des tentatives avaient été menées pour obtenir des panneaux translucides, mais sans succès jusqu'à présent, les matériaux restant toujours très colorés et donc difficilement utilisables dans les usages les plus courants. De plus, leur efficacité en termes de production électrique était très réduite. Richard Lunt a contourné ce problème en mettant au point un matériau qui «absorbe certains rayons (rayons invisibles comme la lumière infrarouge). Une fois absorbée, cette lumière est dirigée vers les bords du panneau où elle est transformée en électricité».

Des usages potentiels à l'infini

En concentrant les zones de transformation de la lumière en électricité sur les bords du panneau, les scientifiques ont permis de dégager la surface centrale qui retrouve une transparence proche de celle du verre ou de certains polymères acryliques. Ce faisant, l'efficacité énergétique des cellules est aussi renforcée par rapport aux tentatives menées en ce sens jusque là: déjà plus de 1% d'efficacité et très bientôt 5%, alors que les panneaux traditionnels vendus actuellement dans le commerce affichent une efficacité stuée autour de 7%. La déperdition liée à la transparence du matériau est donc minime.

Mais ce sont surtout les usages potentiels qui permettent de rêver: un smartphone qui verrait son autonomie largement améliorée grâce à un écran tactile qui produirait de l'électricité dès qu'il serait exposé à la lumière, des gratte-ciel vitrés qui deviendraient autosuffisants en énergie, des serres agricoles qui fourniraient du courant au réseau en plus de chauffer un volume d'air destiné à la production agricole, des voitures électriques dont une partie du courant serait issue des vitres latérales, de la lunette arrière, du pare-brise, voire du toit ouvrant,... Les usages potentiels sont infinis: tout ce qui est possiblement vitré pourrait devenir une micro-centrale électrique.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."