Bilan

Comment protéger votre vie privée sur Facebook

Bilan lance nouvelle rubrique consacrée aux réseaux sociaux. Elle débute avec des conseils pour contourner l’interdiction des pseudos.

Il est possible sur Facebook de créer des «pages» dédiées à des activités ou à des projets.

Crédits: Dr

A la mi-mars, Facebook annonçait en toute discrétion bannir les pseudos du réseau. Dans les «standards de la communauté», il est stipulé: «L’utilisation de votre véritable identité crée un environnement plus sûr. Nous pouvons vous demander de désactiver les profils supplémentaires et nous supprimons tout profil qui usurpe l’identité d’autrui.»

Nombreux sont pourtant les utilisateurs qui séparent leurs cercles privé et professionnel sous deux profils différents. Voici ce qu’il faut faire pour protéger néanmoins votre sphère privée.

Facebook offre aux utilisateurs la possibilité de créer des «pages» dédiées à des activités ou à des projets, en plus de leur profil perso. Il peut s’agir d’une entreprise, d’une marque ou d’une personnalité publique. Pour ouvrir une page, allez dans la colonne de gauche, descendez, vous trouvez une rubrique «Page» qui comporte l’icône «Créer une page». La mise en ligne est effectuée en quelques clics.

Facebook permet encore de classifier ses relations dans des catégories, ainsi que d’établir des listes afin de choisir qui a accès à quelle information. Toujours dans la colonne de gauche, sous la rubrique «Page», allez dans la rubrique «Amis». Mais cette solution est fastidieuse. Comment distinguer un «vrai ami» d’un ancien collègue ou d’une connaissance? Et ça peut être vexant pour votre cercle.

Très important: pour protéger vos informations, allez à l’icône du petit cadenas en haut à droite. Ici, vous pouvez – et devriez – choisir entre différents degrés de confidentialité. Est-ce que j’autorise mon employeur à accéder à mon profil? Vous le décidez en sélectionnant une des modalités d’ouverture du compte au public.

Si la solution à deux comptes reste celle qui vous convient le mieux, une astuce: vous pouvez orthographier votre nom de différentes manières pour chaque profil. Du moment que vous ne jouissez pas de la même notoriété que Madonna, vous pouvez espérer rester sous les radars de l’administration Facebook. 

Avertissement

Gardez toujours à l’esprit que RIEN ne eut vous garantir à 100% que les infos qui ont transité par le web – mails, photos, tweets, statuts Facebook – ne ressurgissent pas quelque part sur la toile contre votre volonté. Hacking de défaillances techniques ou de surveillance gouvernementale à grande échelle type NSA, etc. Les raisons pour cela abondent.  

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."