Bilan

Cinq start-up romandes sous l’œil des caméras

Diffusée dès le 26 Août, la série «Les Intrépides» de la RTS proposera de suivre les péripéties de cinq jeunes pousses romandes prometteuses dans leur quotidien. Une vue concrète sur les enjeux de l’aventure entrepreneuriale.

Cet automne sur la RTS, la série "les Intrépides" suit les aventures de 5 candidats qui font tout pour mener à bien le projet de leur rêve. 

Crédits: Olivier Chamard

Téléréalité d’un genre nouveau? Pour Romaine Jean, productrice de la série de cinq épisodes diffusée dès le 26 août tous les vendredi à 20h10 sur la RTS, l’appellation est assumée: «Effectivement, c’est une forme de téléréalité positive et concrète. On montre le défi que représente le lancement d’une entreprise, les problèmes et les embûches rencontrés par ces jeunes entrepreneurs, de l’idée jusqu’à la réalisation.» 

Sélectionnées à partir du concours Génération Entrepreneur parmi plus d’une centaine de candidatures déposées début 2016, chaque startup bénéficie du soutien personnel d’un coach, parmi lesquels Pascal Meyer, fondateur de Qoqa, et Graziella Zanoletti, à l’origine de la société de location de limousines Elite Rent-a-Car.

Lire aussi: "Générations Entrepreneur" récompense six projets innovants 

«Les entrepreneurs viennent d’horizons très divers avec des projets variés, où la recherche de l’authenticité et du partage des connaissances est très représentée, relève Romaine Jean productrice de l’émission. Il n’est pas obligatoire d’être diplômé dans le management ou l’informatique pour entreprendre. Sabine Rey-Mermet de Weekngo, titulaire d’un CFC, l’illustre parfaitement en lançant un projet original et porteur.» Aperçu des candidats.

 

Weekngo, séjours uniques dans les Alpes

Jacuzzi extérieur dans une nature préservée, hôtel de charme méconnu des voyagistes, randonnées jusqu’à 4000 mètres: sur le marché très concurrentiel des séjours touristiques, Sabine Rey-Mermet, fille de paysans passionnée par la montagne, se fait fort de dénicher les «Trésors des Alpes», majoritairement en son Valais d’origine. Une idée phare: proposer des weekends all inclusive qu’elle veut originaux et uniques.

Lancée en 2014, Weekngo s’adresse en premier lieu, via un site web soigné, à des couples romands de tous âges. L’offre se décline par centres d’intérêt (romantisme, wellness, activités d’été et d’hiver). Débutant à 290 francs pour une nuit en amoureux, l’offre atteint 4000 francs pour séjours exceptionnels, incluant survols des sommets alpins en hélicoptère et spa de luxe.

 

Tomplay, la partition de musique interactive

Pouvoir jouer chez soi d’un instrument, accompagné d’un orchestre, c’est l’objectif de Tomplay, créée par Alexis Steinmann, diplômé en économie de la faculté de Saint-Gall et son père Thomas, professeur de droit à HEC Lausanne -tous deux passionnés de musique. La partition de musique interactive, accessible sur ordinateur et tablette, ambitionne de renouveler l’expérience musicale.

Permettant de jouer un morceau avec en fond le reste de l’orchestre, l’innovation offre également la possibilité de régler le tempo, jouer plusieurs fois la même partie, ou s’enregistrer pour se réécouter. Testé pendant un an auprès de 700 musiciens, Tomplay a reçu un accueil positif. 300 partitions et 46 compositeurs sont déjà représentés, dans un catalogue en constant élargissement.

 

Concevoir son propre cru avec Le joaillier du vin

Dans le monde du vin, Claude-Nicolas Becker est loin d’être un nouveau venu. Techn-oenologue et économiste diplômé, ancien responsable import-export de vins pendant 10 ans, il a collaboré avec Patrick Leon, winemaster de Mouton-Rothschild, pour relancer un fleuron de la vini-viticulture valaisanne. Avec Le joaillier du vin, il utilise son expérience et son réseau pour permettre à ses clients de créer un vin haut de gamme sur mesure.

Choix du terroir, adaptation aux préférences œnologiques, conception du label et du packaging, le produit vise une personnalisation de A à Z, et sera vendu entre 12000 et 15000 francs la barrique. Du passionné de vin à l’entreprise qui vise à créer sa propre marque, le public ciblé est large. Initié avec succès sur le prestigieux vignoble de Graves dans le Bordelais, le projet démarre sur des bases solides.

 

Créer sa montre dans le jura avec Initium

Le «Do-it-yourself» a le vent en poupe. Une tendance qui n’a pas échappé à Mathieu Gigandet, Gilles Francfort et Karim Mellouli, originaires de la vallée de Joux et du Jura. Leur concept: utiliser le savoir-faire ancestral et l’image de marque de la région, pour permettre à de simples particuliers de venir concevoir et assembler une montre unique au Noirmont, et repartir avec.

Les trois entrepreneurs travaillent en continu au recrutement de maîtres-horlogers pour assurer la formation et le suivi de la fabrication de la montre dans le respect de la tradition. Quatre formules sont proposées, de l’initiation à 350 francs à l’assemblage complet – incluant gravure, anglage main- pour 2290 francs. Les premiers cours ont débuté en mars 2015 et visent tant la clientèle touristique que les passionnés d’horlogerie.

 

Freegluten labellise la restauration «sans gluten»

Sur un marché en forte expansion, on s’étonne presque que cela n’existe pas déjà. Près de 20% des consommateurs surveilleraient leur consommation de gluten, dont l’absence dans certains produits industriels est garantie par une norme européenne. Pour la restauration en revanche, pas de label. Un manque que propose de combler Laura De Falco en créant Freegluten.

Sur la base d’un foodtruck «témoin» de spécialités italiennes, le projet se propose de former les restaurateurs à cuisiner sans gluten, puis leur délivrer le label aux normes UE. Des inspecteurs effectueront des visites surprises dans les établissements certifiés et prélèveront des échantillons pour s’assurer, après analyse en laboratoire, que le cahier des charges est constamment respecté. Avec l’ambitieux objectif de 3600 restaurants labellisés en 5 ans en Suisse, le coaching de Nathalie Henin, 20 ans de pratique sur la régulation alimentaire et phytosanitaire, sera une aide bienvenue pour la jeune entrepreneuse.

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et en Suisse romande. Collaborateur externe pour Bilan, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."