Bilan

Ces Google Glass prennent une photo grâce à la pensée

Grâce à l'app MindRDR, développée par une société britannique, les Google Glass peuvent désormais prendre une photo simplement par la pensée de celui qui les porte.
  • Grâce à un dispositif de lecture des informations du cerveau, l'app MindRDR peut lire la volonté du porteur des Google Glass et déclencher la prise du cliché.

    Crédits: Image: This Place
  • Le capteur lit les informations du cerveau et les transmet aux Google Glass sous forme de commandes.

    Crédits: Image: This Place
  • Le casque développé par This Place est connecté aux Google Glass et sert d'interface entre le cerveau et les lunettes connectées.

    Crédits: Image: This Place
  • Si le dispositif (casque et Google Glass) peut sembler contraignant pour un usage quotidien, les développements dans le domaine médical pourraient s'avérer très porteuses.

    Crédits: Image: This Place

Après la commande vocale, l'étape suivante pour diriger ses objets connectés pourrait bien être la pensée. C'est en tout cas ce vers quoi se dirige la société britannique This Place, qui a développé une app pour Google Glass baptisée MinRDR (pour Mind reader, lecture de l'esprit ou télépathe). Un casque équipé d'un capteur collé au front de celui qui porte les Google Glass et relié à celles-ci détecte les ondes cérébrales et les transforme en commandes pour les Google Glass.

Cependant, l'activiation de ces fonctions demande certains réglages préalables. «Il faut s’entraîner environ 50 minutes avec MindRDR et le casque pour que celui-ci apprenne à décoder les ondes d’un cerveau», explique Dusan Hamlin, CEO de This Place.

«Pour faire une photo, il faut être successivement concentré puis relâché», détaille Dusan Hamlin, qui explique que le dispositif requiert un apprentissage de quelques minutes pour que la transmission des infos soit bien calibrée. Mais une fois les réglages opérés, l'utilisateur peut même envoyer la photo prise «par la pensée» sur les réseaux sociaux par le même mode opératoire.

Un développement médical

Si ce dispositif rejoint les innovations imaginées par les auteurs et réalisateurs de science-fiction, le développement a d'autres buts que de prendre des photos et de les mettre en ligne. «À terme, les prochaines versions de MindRDR ne seront pas pour le grand public, mais spécifiquement conçues pour le monde médical. Cette technologie peut apporter beaucoup pour les personnes souffrant d’un handicap moteur grave comme ceux atteints du syndrome d’enfermement ou les tétraplégiques», précise Dusan Hamlin.

Permettre aux personnes privées de communication avec leur environnement de transmettre des messages et d'effectuer des actions: voilà qui devrait donner du travail aux développeurs de This Place pour plusieurs mois encore. Mais pas seulement. Car la société a mis son code source à disposition des développeurs du monde entier, qui pourront donc s'en emparer et tenter de l'améliorer ou de lui trouver de nouvelles fonctions.

Google n'a pas testé l'app

Un développement qui n'est pas encore passé par Google. Un porte-parole a réagi aux annonces de This Place en fin de semaine dernière: «Les Google Glass ne peuvent pas lire les pensées. Nous n’avons pas encore passé cette application en revue, donc elle ne sera pas disponible dans notre boutique d’applications».

 

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."