Bilan

Blondes et gauchers seraient moins rapides pour surfer sur le web

Une étude menée en France par ContentSquare et SSI indique que les personnes blondes et les gauchers seraient moins rapides pour la navigation sur le web que le reste de la population.
  • Selon une étude menée auprès de 4000 internautes français, les blondes seraient plus lentes que les brunes pour cliquer.

    Crédits: Image: Getty
  • Les gauchers seraient 30% plus lents dans leur surf sur le web que les droitiers.

    Crédits: Image: DR
  • Les internautes aux yeux bleus hésiteraient 9% de plus au moment des choix que ceux aux yeux marrons.

    Crédits: Image: DR

Entre stéréotypes, questions sur les échantillons statistiques et validation scientifique: les blonds et surtout les blondes sont souvent source de moqueries. Si l'origine de cette élucubration populaire qui assimile la naïveté, la superficialité et la candeur, voire un déficit d'intelligence, aux cheveux les plus clairs reste obscure, le stéréotype subsiste. Avec parfois des conséquences sur la carrière des personnes intéressées, comme le prouve une étude du professeur de l'Université de Brighton Brian Bates évoquée par The Guardian.

En matière de technologie, le stéréotype est tout aussi fort. Mais certains analystes ont voulu en avoir le coeur net et ont voulu vérifier en étudiant un échantillon de la population française. Les spécialistes de Content Square, une startup française qui optimise les sites web et mobile pour maximiser l'expérience utilisateurs s'est associée au cabinet d'enquêtes SSI. Ensemble, ils ont analysé les comportements de centaines de personnes avec des caractéristiques particulières: couleur des cheveux, droitiers ou gauchers, couleur des yeux,...

Leur étude "E-commerce différences comportementales" a été présentée à la conférence Le Web le 10 décembre à Paris, et relatée chez nos confrères français de Challenges. Jonathan Cherki, CEO de Content Square, affirme ainsi clairement la maxime «Montre-moi comment tu navigues sur le net et je te dirai qui tu es». Mathématicien et statisticien de formation, le fondateur de la startup s'avoue lui-même perplexe quant aux chiffres qu'il dévoile, mais assure avoir «procédé avec sérieux à l'élaboration (de l'étude)».

Blondes VS brunes, gauchers VS droitiers

Selon ces chiffres, et pour ne retenir que les plus amusants, les internautes blondes mettraient 30% de plus de temps pour cliquer que les brunes (étude sur les femmes), les gauchers surferaient 30% moins vite que les droitiers, les internautes (des deux sexes) ayant des yeux bleus hésiteraient 9% plus longtemps que ceux ayant des yeux marrons. Pour les données autres que relevant du physique des internautes, Content Square et SSI notent que les personnes étudées dans leur panel ouvrent 20% de pages web et onglets supplémentaires en même temps lorsque la météo est à la pluie que lorsque le soleil brille.

Pour obtenir ces donnés, Content Square et SSI ont analysé les comportements d'internautes de 4000 personnes selon un échantillonnage tenant compte de la représentativité de la population française. Une double analyse a été conduite, avec un questionnaire d'une part, et l'enregistrement des données de surf des personnes concernées sur une vingtaine de sites d'e-commerce.

Car les résultats de l'étude, s'ils peuvent paraître plus anecdotiques et insolites que réellement utiles, sont en réalité cruciaux pour les professionnels des achats en ligne. «Le fait de savoir qu'une femme clique 30% de plus et qu'elle affiche 12% de pages de plus qu'un homme fait que lorsque nous nous adresserons à une internaute, nous allons pouvoir lui donner plus d'informations, plus de pages car finalement c'est ce qu'elle recherche», explique Jonathan Cherki.

Le taux de conversion en jeu

Au-delà de l'effet buzz sur la couleur des cheveux, c'est l'ergonomie et la conception des sites marchands qui pourrait être impactée par ce type de données. Ainsi, les gauchers auraient 29% de chances de moins d'utiliser les onglets de droite qu'un droitier, selon les données de l'enquête: Content Square, dans ses prestations de conseil en développement et conception des sites web va donc conseiller à ses clients de se concentrer davantage sur la partie gauche de l'écran. Pour les données météorologiques, un algorithme pourrait augmenter automatiquement le nombre de pages affichées sur les sites, les internautes prenant davantage de temps pour surfer.

Grâce à ces conseils, Jonathan Cherki promet aux clients de sa startup qu'ils peuvent augmenter de 50% le taux de conversion des internautes (part des visiteurs qui passent de la visite à l'acte d'achat). Un argumentaire qui a déjà convaincu d'importants acteurs du secteur en France comme Cdiscount, Decathlon, Vente-privee.com, Sephora ou encore Les 3 Suisses.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."