Bilan

Blockchain: une association et un lab d’innovation lancés à Genève

Plusieurs projets ont été lancés à Genève dans le cadre de l’incubateur Fusion, dont la création de la Swiss Blockchain Association et un laboratoire d'innovation pour promouvoir ces technologies. Avec le soutien de l’Etat de Genève.

Sal Matteis, président de la Swiss Blockchain Association 

La communauté blockchain se structure en ce début d’année. La Swiss Blockchain Association a été lancée hier soir à Genève, dans le cadre de l’incubateur Fusion. L’objectif de cette association nationale est de fédérer les acteurs suisses de cette technologie, dont on trouve des hubs locaux autant à Genève qu’à Zurich, mais aussi au Tessin et dans le canton de Zoug, baptisé d’ailleurs la «Crypto Valley».

Lire aussi: Bitcoin — Une introduction à la Blockchain

Le CEO de Fusion Sal Matteis, qui prend la présidence de cette nouvelle association, se réjouit de ce lancement et de l’enthousiasme des membres fondateurs, pour étendre la communauté blockchain et positionner la Suisse comme un leader dans ce segment. Au-delà de la variété géographique des membres fondateurs, la diversité des entreprises et métiers et aussi à relever.

On y retrouve des représentants de plusieurs startup blockchain suisses, mais aussi d’entreprises d’assurances, d’investissement, de conseil juridique ou de technologie. SaxoBank, Temenos, Swisscard, Notz Stucki, Investis, Mobilière, id est avocats ou encore Polytech Ventures sont cités dans le communiqué.

Soutien de l’Etat de Genève

La Fongit (Fondation Genevoise pour l'Innovation Technologique) en fait également partie, reflétant le soutient de l’Etat de Genève dans ce projet. Le conseiller d’Etat Pierre Maudet a d’ailleurs rappelé que Genève considérait les technologies blockchain comme un élément essentiel d’applications futures, y compris dans les services publics.

«L’Etat de Genève a déjà initié un projet pilote d’utilisation de la blockchain dans le registre du commerce et soutient les initiatives de Fusion pour renforcer la communauté blockchain au niveau local». Le directeur de la Fongit, Antonio Gambardella, a également relevé la grande attractivité des stratup liées au développement de cette technologie ces derniers mois.

Un « Blockchain Lab » pour augmenter le rayonnement de Genève

Fusion rappelle aussi que l’an dernier, deux startups ayant participé au programme de l’incubateur ont connu un succès certain en termes d’ICO, ces levées de fonds en ligne reposant sur la technologie blockchain. Macenas par exemple, qui a développé un système de tokénisation dans l’art (également lié à la blockchain) a levé plus de 16 millions de dollars dans une ICO. Quant à BankEx, qui travaille sur la digitalisation des actifs financiers via la tokénisation, a levé plus de 70 millions de dollars.

Pour augmenter le rayonnement de la Suisse et de Genève dans ce domaine, Fusion a également annoncé parallèlement le lancement d’un programme pour apporter son soutien et son expertise aux entrepreneurs qui développement des projets blockchain. Cette plateforme ouverte, baptisée Bloockchain Lab by Fusion sera progressivement développée ces prochains mois. Soulignant l’essor de ces technologies, Fusion rappelle que parmi les quinze plus grandes ICO internationales de 2017, quatre ont été réalisées en Suisse.

Lire aussi: Les nouvelles startups de Fusion dévoilées

 

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."