Bilan

Après Samsung, une seconde smartwatch signée Huawei

L'Asie se positionne plus que jamais comme le continent de référence pour la smartwatch: après le sud-coréen Samsung en septembre 2013, c'est le chinois Huawei qui dégaine sa TalkBand B1.
  • Le dirigeant de Huawei Consumer Business Group, Richard Yu, a présenté la montre connectée TalkBand en marge du Congrès mondial de la téléphonie de Barcelone.

    Crédits: Image: Lluis Gene/AFP
  • La smartwatch devra être utilisée avec un smartphone auquel elle sera reliée par Bluetooth.

    Crédits: Image: Lluis Gene/AFP
  • Le petit écran-cadre de la montre va afficher toutes les informations et sera déclipsable du bracelet pour être mis dans l'oreille comme un kit mains-libres.

    Crédits: Image: Lluis Gene/AFP
  • La Huawei TalkBand sera disponible en plusieurs coloris.

    Crédits: Image: Huawei
  • Pour recharger la smartwatch, il suffira de la connecter à un ordinateur.

    Crédits: Image: Huawei
  • La montre Huawei est présentée alors que Samsung est sur le point de lancer la deuxième génération de sa Galaxy Gear.

    Crédits: Image: Lluis Gene/AFP

En dehors de quelques produits de niche, la Galaxy Gear était depuis septembre 2013 la seule montre connectée grand public disponible sur le marché. Présentée au Congrès mondial de la téléphonie qui s'est ouvert à Barcelone lundi, la TalkBand du constructeur chinois Huawei s'annonce comme sa principale rivale en attendant l'hypothétique iWatch d'Apple.

Certes, cette dernière aiguise la curiosité de tous les observateurs. Mais paradoxalement, cela pourrait faciliter la tâche des concurrents, les libérant de toute pression et de toute attente de la part des observateurs. C'est ainsi que le fabricant chinois Huawei a pu développer en toute sérénité sa TalkBand, sans que les retards de conception ne soient pointés du doigt par les médias. Ainsi, le dévoilement de ce modèle était initialement prévu pour le salon CES de Las Vegas en janvier. Mais les dirigeants de l'entreprise qui a créé ses smartphones sous Android n'ont pas pour autant vu leur crédit entamé, comme c'est le cas pour les équipes de Tim Cook, CEO d'Apple, pour qui le retard de l'iWatch s'avère préjudiciable.

Appels, messages, podomètre et mesure du sommeil

Et cette TalkBand alors? Sur le même principe que la Galaxy Gear, la montre signée Huawei fonctionne en lien avec un smartphone via le Bluetooth. Si elle reste encore loin des performances d'un smartphone, la TalkBand B1 permettra dans cette première version commercialisée au printemps de passer et recevoir des appels, échanger des messages, mais aussi mesurer les distances parcourues à pied quotidiennement (podomètre) ou enregistrer les rythmes de sommeil, fonctions que le bracelet Jawbone permet déjà actuellement de remplir. Petite innovation par rapport à la montre de Samsung: pour passer un appel, il convient de décrocher le cadran du bracelet pour le glisser dans l'oreille, à la manière d'un kit mains-libres.

Avec six jours d'autonomie maximale, la TalkBand met la barre très haut en matière de batterie. Mais rien ne garantit que ces données seront valables avec un volume d'appels important. Le petit écran tactile OLED de 1,4 pouce de diagonale affichera tous les éléments (notifications, applications, appels, messages) et sera certifié IP57: il pourra résister à la poussière et à l'aspersion d'eau (mais pas à l'immersion). La recharge se fera via une prise micro-USB connectée à n'importe quel PC ou Mac en moins de deux heures. La montre connectée sera déclinée en six coloris pour son lancement.

 

«Le lancement se fera d'abord en Chine puis dans le reste du monde», a annoncé Colin Giles, vice-président exécutif de la division produits grand public de Huawei en marge du Congrès de Barcelone. Si aucune date précise de commercialisation n'a été dévoilée, l'arrivée sur le marché devrait se faire au printemps en Chine et sans doute à l'été sur les autres marchés américains, asiatiques et européens.

La présentation de la montre Huawei intervient alors même que Samsung commence à lever le voile sur la deuxième génération de sa smartwatch. La Galaxy Gear 2 devrait être commercialisée au printemps.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."