Bilan

Après les voitures, Tesla présente un camion électrique

Après le Roadster, les Model S, Model X et Model 3, la firme d'Elon Musk a dévoilé son premier modèle de camion: le Tesla Semi, pionnier de la traction électrique pour du transport de marchandises sur route.
  • Le Tesla Semi ambitionne de casser les codes du transport de marchandises en ouvrant la voie aux motorisations électriques pour camions.

    Crédits: Tesla Motors
  • Le Tesla Semi ambitionne de casser les codes du transport de marchandises en ouvrant la voie aux motorisations électriques pour camions.

    Crédits: Tesla Motors

Elon Musk a révolutionné le transport spatial avec SpaceX qui a été la première firme à proposer et mettre au point un lanceur spatial réutilisable. Il a aussi révolutionné le secteur automobile en étant le premier, avec Tesla Motors, à rendre les voitures électriques fiables et autonomes sur de grandes distances tout en arborant des lignes attrayantes. Il pourrait bien révolutionner les transports publics avec Hyperloop, un moyen de transport révolutionnaire. Et le Sud-Africain d'origine pourrait bien demain révolutionner le transport routier de marchandises. Tesla Motors a en effet dévoilé un semi-remorques aux lignes futuristes.

Lire aussi: Tesla a livré ses premiers "Model 3" pour conquérir le grand public

Lignes épurées, profilage aérodynamique pour faciliter la pénétration dans l'air et économiser du carburant, carrosserie travaillée: le véhicule détonne par son apparence extérieure. Mais c'est surtout au niveau de la motorisation que se situe la révolution. Au lieu d'un moteur unique avec une transmission à chaque roue (ou train de roues), la firme californienne a fait le choix de quatre moteurs indépendants, un pour chaque roue, poussant plus loin encore la solution déjà adoptée par Tesla pour la version D du Model S qui proposait deux moteurs (un pour les roues avant, un pour les roues arrière). Anecdotique pour un véhicule de ce type, le Semi Tesla sera capable de passer de 0 à 100 km/h en 5 secondes seulement.

Grâce aux dimensions du tracteur, des batteries plus volumineuses et plus puissantes que celles des automobiles ont pu être installées et l'autonomie du convoi, même à pleine charge, sera ainsi poussée au maximum: 800km «hcargé à son poids maximal et à vitesse d'autoroute» a assuré Elon Musk lors de la présentation. Une autonomie soigneusement étudiée: «Comme 80% de trajets font moins de 400km (250 miles), ça veut dire qu'on peut aller à sa destination et revenir sans recharger», a précisé le fondateur du constructeur automobile.

Une cabine de pilotage pour conduire debout

Autre point sur lequel Tesla Motors s'est particulièrement attardé lors de l'élaboration du camion: la cabine de pilotage. La volonté était de la rendre la plus ergonomique possible afin de s'attaquer à l'inconfort souvent dénoncé des cabines de semi-remorques. Telle que dessinée par Tesla Motors, la cabine permettra au conducteur de se tenir debout pour piloter l'engin et de se déplacer aisément dans l'habitacle. Un dispositif de conduite autonome est également prévu, qui sera déployé selon les pays et leur législation à ce sujet.

Lire aussi: Tesla a conclu un accord en Chine pour construire une usine

Reste quelques questions souvent posées pour les produits Tesla: le coût, la capacité de production et l'impact environnemental. Sur le coût, comme pour les berlines, SUV et autres cabriolets, Elon Musk affirme que le Semi Tesla aura un coût sur la durée bien moins important que ses concurrents traditionnels, tout en reconnaissant à demi-mots que le coût à l'achat serait plus élevé: un camion à moteur thermique classique sera «20% plus coûteux qu'un Tesla Semi», affirme-t-il, en tenant compte de l'ensemble des frais (assurances, carburant).

Sur la capacité de production, Elon Musk a affirmé que la fabrication allait débuter dans deux ans, en décembre 2019. Une affirmation audacieuse pour une marque qui, si elle suscite l'enthousiasme de nombreux fans, fait souvent la une des médias pour des délais non tenus ou des retards de fabrication.

La stratégie de Tesla

Enfin, la question de l'impact environnemental sera fatalement posée: avec des batteries très puissantes et volumineuses et une consommation d'électricité importante, le Semi Tesla pourrait rapidement s'avérer gourmand en métaux et terres rares, et nécessiter une production d'électricité importante. Face à ces questions, Elon Musk a toujours assuré que le bilan environnemental était positif car les émissions de gaz à effet de serre étaient drastiquement réduites par rapport aux motorisations thermiques, et que l'efficacité d'un moteur électrique est largement plus importante que celle d'un moteur thermique.

En se lançant sur ce créneau du transport de marchandises avec un concept innovant, Elon Musk poursuit sa stratégie de marche en avant avec de nouveaux produits, faisant fi des difficultés financières chroniques de Tesla Motors, qui enregistre des résultats négatifs ou au moins en deça des attentes depuis de longs mois. Pour le Sud-Africain, dont la fortune personnelle peut permettre de se focaliser sur le long terme, cette stratégie est la bonne et devrait voir le triomphe de l'électrique sur le thermique dans les années à venir.

Lire aussi: Tesla enregistre sa plus grosse perte trimestrielle

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."