Bilan

Apple dévoile sa nouvelle smartwatch et un iPhone 7 attendu

La keynote d'Apple du 7 septembre a débouché sur la présentation d'une nouvelle version de l'Apple Watch ainsi que sur la présentation d'un iPhone 7 qui n'est pas révolutionnaire mais réserve quelques nouvelles avancées.

Le nouvel iPhone 7 ne réserve pas de surprise majeure mais présente quelques nouvelles fonctionnalités.

Crédits: Image: DR

Pour la Suisse, la keynote de ce mercredi 7 septembre était très attendue: la marque à la pomme allait-elle donner les chiffres de ventes de son Apple Watch, un an après son lancement? Une nouvelle smartwatch aux fonctionnalités allait-elle venir, comme une deuxième vague, menacer davantage encore les affaires d'une industrie horlogère déjà en pleines difficultés avec le ralentissement des ventes de montres en Asie?

Lire aussi: Apple s'apprête à rafraîchir ses iPhone et sa montre connectée

Et Tim Cook n'a pas esquivé la question des ventes. Il n'a certes pas dévoilé de chiffres précis, mais il a révélé qu'Apple se hisse «seulement» à la deuxième place mondiale en termes de revenus, laissant la couronne à une marque qui en comporte une (de couronne) dans son logo: Rolex. 

Des résultats atteints avec la première version de la smartwatch en moins d'un an. Certains auraient certes attendu un raz-de-marée sur le secteur horloger. Mais Apple se «contente» de la deuxième place mondiale avec un premier modèle. Voici une décennie, le premier iPhone avait été salué par les observateurs, mais nombre de critiques avaient pointé les lacunes du smartphone et les ventes n'avaient pas détroné les rois du marché du mobile qu'étaient alors Nokia et BlackBerry. Il avait fallu attendre les modèles 2 et surtout 3 pour que le phénomène prenne toute son ampleur.

Le GPS intégré: principale évolution de l'Apple Watch 2

Avec la deuxième génération de son Apple Watch, la marque de Cupertino se donne les moyens de rééditer cette opération. Aucune révolution, mais quelques innovations qui pourraient donner le socle pour des avancées plus importantes à l'avenir: un processeur dual core offrant une plus grande puissance, une carte graphique plus rapide, la possibilité d'appeler les secours directement depuis son poignet, une étanchéité à 50m qui permet de pratiquer des sports aquatiques sans craindre d'abîmer la montre, un GPS intégré (qui pourrait constituer le premier pas vers une émancipation future de l'Apple Watch vis-à-vis de l'iPhone). En écrivant chaque lettre du bout du doigt sur l'écran, il sera également possible d'envoyer un SMS directement depuis la montre, sans recourir au smartphone.

Accessoirement, Apple a voulu surfer sur le phénomène digital de l'été: le jeu Pokémon Go a été adapté pour la montre connectée d'Apple. Accessoire sans doute, mais c'est surtout l'occasion d'étrenner l'efficacité du GPS intégré. Un GPS qui servira également pour les adeptes du running: il est désormais possible pour les détenteurs de l'Apple Watch de faire leur footing sans leur smartphone et juste avec leur montre connectée au poignet.

Une deuxième version de l'Apple Watch qui pourrait donc laisser certains observateurs sur leur faim. Mais qui trace également quelques pistes pour des développements majeurs à l'avenir. Il faudra sans doute attendre la version 3. Très certainement dans un une année. Pour les amateurs de mariage entre luxe et technologie, le partenariat avec Hermès pour des bracelets de cuir est reconduit.

Cependant, si l'Apple Watch version 2 était attendue, c'est surtout l'iPhone 7 qui suscitait des interrogations ces derniers mois. Alors que le secret était précieusement gardé sur toutes les versions précédentes, il semblerait que des fuites (involontaires ou calculées) aient révélé depuis quelques semaines la quasi-totalité des nouveautés du smartphone le plus célèbre au monde. «Plus d'un milliard d'iPhone ont été vendus depuis le lancement du premier modèle», lance Tim Cook. L'iPhone 7 révèle en définitive assez peu de surprises, mais quelques innovations.

Le son et l'image au centre de l'iPhone 7

La plus visible d'entre elles est sans doute la disparition de la prise jack: pour raccorder des écouteurs ou une mini-enceinte, le détenteur du nouvel iPhone ne pourra plus utiliser de mode filaire... ou la prise lightning. «900 millions d'objets sont déjà connectés par des ports lightning dans le monde», argumente Jon Ive, directeur du design chez Apple et qui a eu la charge de détailler le nouvel iPhone. Toujours dans le domaine du son: des hauts-parleurs stéréo seront disposés sur le haut et sur le bas de l'appareil. Quant aux écouteurs iPhone, les AirPods, ils seront connectés en Bluetooth. Mais seront vendus à part pour 159$ (dès fin octobre).

Lire aussi: Apple présentera ses produits le 7 septembre, dont le nouvel iPhone

C'est toutefois dans le domaine de l'image que l'iPhone 7 se révèle le plus intéressant et innovant. Pour les amateurs de selfie et les utilisateurs de FaceTime qui aiment les dialogues vidéo en direct avec leurs interlocuteurs, l'objectif côté écran tactile de l'iPhone passe de 5 à 7 mégapixels. De l'autre côté, la version 'iPhone 7 plus (le grand modèle de 5,5 pouces) sera équipé d'un deuxième objectif, pour permettre un zoom x10. Et force est de constater que même les plus sceptiques ont immédiatement dû reconnaître sur les réseaux sociaux que la marque à la pomme proposait là une avancé notable.

Pour le reste, pas de révolution. Mais des évolutions: l'autonomie de la batterie de l'iPhone 7 est annoncée avec 2h de plus que celle de l'iPhone 6S, l'appareil est présenté comme «water resistant» (mais pas water proof, donc s'il résiste à une averse, un bain peut toujours lui être fatal), les capacités sont doublées pour tous les modèles avec 32Go, 128Go et 256Go,...

Autre point présenté par les dirigeants d'Apple comme une révolution: le bouton home change radicalement et perd son côté mécanique pour un côté électronique. Directement relié à un boîtier interne, il pourra ressentir l'intensité de la pression de l'utilisateur et cette intensité déterminera différentes fonctions. A la manière de ce qu'Apple proposait déjà depuis l'iPhone 6S au niveau de son écran: une pression plus intense offrait la possibilité d'interactions différentes de celles proposées avec un simple toucher de l'écran.

Une keynote qui n'a débouché sur aucune révolution donc. Mais quelques avancées bien spécifiques pour des produits attendus. Cinq ans après la disparition de Steve Jobs, l'esprit pionnier et audacieux d'Apple est-il toujours présent? Sur les réseaux sociaux, certains en doutent, pointant le manque d'innovations majeures et le prix des produits.

Au final, la révolution est peut-être ailleurs. Alors que chaque keynote s'apparentait à une grand-messe centrée sur Steve Jobs (avec parfois la présence de Jonathan Ive), Tim Cook ouvre davantage l'événement. Non seulement à d'autres responsables de la marque à la pomme. Mais surtout à des partenaires. Ce 7 septembre, Nike et Instagram ont notamment pu venir sur scène directement. Pour vanter les mérites de l'iPhone et de l'Apple Watch évidemment. Mais face à la concurrence de plus en plus acharnée des rivaux asiatiques, il semble que Tim Cook souhaite désormais de plus en plus ouvertement s'appuyer sur des partenariats. Voire des alliances.

Lire aussi: Apple va sortir le nouvel iPhone dans un contexte tendu

 «»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."