Bilan

Apple dépose un brevet pour un écran flexible... pour l'iPhone7?

A peine les iPhone6 et iPhone6+ sortis dans le commerce que déjà Apple laisse filtrer les premières informations sur un prochain terminal: l'office américaine des brevets a enregistré un document sur des écrans flexibles.
  • Quelle sera la prochaine surprise d'Apple pour la future génération d'Iphone? Un brevet déposé récemment aux Etats-Unis pour des écrans flexibles sème le doute.

    Crédits: Image: Reuters
  • Le document lié au dépôt du brevet déposé fin août laisse penser que la marque à la pomme travaille sur un smartphone à écran flexible.

    Crédits: Image: United States Patent
  • Selon certains observateurs, les écrans flexibles pourraient équiper une prochaine génération de l'iPhone.

    Crédits: Image: Peter Steffen/AFP
  • La révélation des progrès dans ce domaine intervient alors que les deux versions de l'iPhone 6 connaissent un début de commercialisation record.

    Crédits: Image: Robyn Beck/AFP

Dévoilés lors de la keynote du 9 septembre, les derniers-nés d'Apple dans la galaxie des smartphones sont déjà des cartons: les pré-commandes ont atteint des niveaux records et les premiers points de vente livrés sont en rupture de stock continuelle. Et les quelques ennuis connus dans les premiers jours de distribution ne semblent pas réfreiner les ardeurs des clients. Parmi ces couacs, le «bendgate» est celui qui a eu le plus d'écho: des smartphones qui se plient dans la poche a de quoi faire sourire, mêm si les cas avérés sont peu nombreux.

Et si Apple retournait ce problème en force dans le cadre du développement du prochain terminal? C'est la rumeur qui surgit actuellement sur les réseaux sociaux avec la publication d'un document émanant du United States Patent and Trademark Office, l'administration fédérale américaine en charge des brevets, patentes et licences. Ce document, établi au nom d'Apple à Cupertino, porte sur des «electronic devices with flexible displays» (appareils électroniques avec écran flexible).

Des brevets dès 2011

Déniché par des journalistes américains début octobre, soit plus d'un mois après son dépôt (le document est daté du 26 août 2014), ce brevet vient s'ajouter à un dossier déjà bien chargé sur cette thématique: dès 2013, des observateurs de la wearable tech avaient trouvé, là aussi auprès de l'autorité américaine des brevets, des documents validant les recherches sur un écran flexible, qui dataient eux de 2011. A l'époque, les recherches portaient sur un bracelet connecté ou une montre, un objet devenu réalité voici quelques semaines sous le nom d'AppleWatch... mais sans écran flexible.

Cependant, le fait que de nouveaux documents aient été protégés fin août, à quelques jours de la keynote pour l'iPhone6, l'iPhone6+ et l'AppleWatch (ces trois produits n'étaient donc pas visés) prouve que les ingénieurs de Cupertino continuent leurs investigations pour parvenir à un appareil doté d'un écran tactile flexible.

Or, selon le document, il ne s'agirait pas d'un seul écran mais de plusieurs unités tactiles pliables qui pourraient s'enrouler sur elles-mêmes, afin d'en faciliter le transport ou de protéger la surface tactile. Cette technologie pourrait-elle être utilisée pour une prochaine génération de l'iPhone? Mais quid alors des autres matériaux plus rigides qui composent l'appareil? Entre 2011 et 2014, les recherches ont évolué, mais sont-elles mûres pour un développement industriel et commercial? Avec la sortie des deux versions de l'iPhone 6, et la prochaine sortie du nouvel iPad attendue pour cet automne, la société de Tim Cook a repris la main sur l'innovation.

De là à devancer la concurrence avec un appareil à écran flexible? Samsung avait annoncé des appareils avec écrans flexibles lors du salon CES 2013 que des appareils à écran flexible étaient à l'étude et avait même présenté un prototype assez bluffant. Mais aucune date de commercialisation n'a été annoncée jusque-là par le constructeur coréen.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."