Bilan

A l’EPFL, le Facebook des savants recrute à tout va

Créée par Kamila et Henry Markram, Frontiers Media révolutionne l’édition scientifique. La start-up a créé 80 places de travail en une année.
Kamila Markram. Avec son mari Henry, également neuroscientifique, elle a fait basculer la publication scientifique à l’âge d’internet. Crédits: Dr

«L’idée est née en 2007 dans une piscine en marge d’une conférence scientifique au Brésil.» Pour expliquer les origines de Frontiers, Kamila Markram évoque une conversation avec son mari, le professeur de l’EPFL et principal artisan du Human Brain Project, Henry Markram. En déplacement, ils réalisent que la publication scientifique doit basculer à l’âge d’internet. «Le processus de revue par des pairs est opaque, lent, et crée beaucoup de frustration chez les scientifiques.»

A partir de là, les deux neuroscientifiques développent, d’abord dans un cadre «non profit», une plate-forme web qui mise sur la transparence pour offrir un accès libre aux recherches. Ils y ajoutent des mesures d’impact – des statistiques optimisées qui aident les 6 millions de chercheurs actifs dans le monde à se repérer dans un océan de 2 millions d’articles publiés chaque année.

Ils développent des technologies communautaires dérivées des réseaux sociaux pour faciliter la dissémination, et surtout un système de crowdsourcing pour que la qualité des articles soit passée en revue par une communauté de 30 000 experts, de manière transparente et responsable (le nom des relecteurs apparaît), avant publication.

«Nature» entre au capital

Rapidement, les deux fondateurs se rendent compte que la philanthropie a ses limites. S’ils veulent croître, ils vont bientôt devoir consacrer tout leur temps à la recherche de fonds. Avec de nouveaux investisseurs, Frontiers devient alors une SA. Cela signifie qu’il lui faut des revenus et à terme des bénéfices. Les premiers viendront en rendant les publications payantes, avec l’avantage d’un processus accéléré (trois mois en moyenne entre la soumission et la publication). L’accès est gratuit pour les lecteurs. Signe que c’est le bon modèle, la rentabilité est atteinte après quatre ans. Avec 14 000 articles, 25 millions de téléchargements et 6 millions de pages vues par mois, Frontiers s’est imposé.

Du coup, en février dernier, le groupe de publication Nature entre au capital de la start-up et passe un accord stratégique. Outre la reconnaissance de Nature, ces nouveaux moyens accélèrent le développement vers plus de disciplines (19 actuellement, 40 sont prévues) et les embauches. De 20 personnes fin 2012, l’effectif est passé à 80 et atteindra la centaine en fin d’année.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."