Bilan

A Genève, DuPont joue un rôle de catalyseur dans les cleantechs

Les ressources globales d’énergies fossiles sont limitées. L’utilisation inefficace de ces ressources peut avoir des conséquences dramatiques sur notre environnement. Avec une croissance inévitable de la population globale, le besoin de trouver de nouvelles sources d’énergies et d’utiliser nos ressources existantes de manière plus responsable devient une évidence.

DuPont, en tant que multinationale active dans la science, s’est donné pour mission de croître durablement. Créer de la valeur tout en réduisant l’empreinte sur l’environnement, grâce à une combinaison de connaissances et de compétences scientifiques uniques et une ouverture sur la collaboration: tels sont les ingrédients du succès de DuPont, qui a établi depuis plus de 50 ans son siège pour l’Europe, Moyen-Orient et Afrique à Genève.

 

L’internationalisation des solutions locales

Ce n’est cependant pas par hasard que DuPont a choisi Genève pour établir son siège mais également ses laboratoires de recherche appliquée pour la région. Cette région possède les atouts indéniables nécessaires à l’installation d’un cluster dans le domaine des cleantechs: un environnement académique actif dans le domaine, des start-up génératrices d’idées innovantes, de plus grandes entreprises qui développent avec succès des solutions technologiques et enfin un support financier soutenu par le tissu économique et politique de la région.

Mis en dynamique ces éléments peuvent créer des synergies dans le domaine des cleantechs, et ainsi répondre aux grands défis globaux par l’innovation. DuPont a compris les enjeux et le potentiel de la création d’un cluster cleantech dans la région.  C’est pourquoi l’entreprise est engagée activement dans sa création et son développement. DuPont a, par exemple, accueilli récemment dans son laboratoire de Meyrin une soixante d’acteurs locaux  des cleantechs pour examiner ensemble les possibilités de synergies et de collaborations. Il en est ressorti le constat que l’innovation est sans limite géographique. Un développement local peut donc trouver une application globale, au-delà de notre région. Et DuPont peut jouer un rôle de facilitateur pour de telles internationalisations.

La recherche et le développement chez DuPont est principalement focalisée sur la science des matériaux. Réduire les coûts des matériaux, faciliter leur application, penser « client » et « marché », voilà des défis applicables au domaine du cleantech. Un exemple de développement réalisé récemment dans les laboratoires de recherche de Meyrin est la création d’un système de toiture avec panneau photovoltaïque intégré. Ce développement a demandé l’expertise de plus d’une douzaine de partenaires externes, que ce soit des spécialistes dans le montage de panneaux photovoltaïques ou des électriciens, en passant par nos compétences internes en matière de polymères ou de panneaux solaires. Pour être efficaces et rapides en termes d’innovation, une approche collaborative, basée sur l’Open Innovation est capitale. Convaincu de l’utilité de telles collaborations, DuPont en a fait un des piliers de sa stratégie de recherche.

Dans ce contexte, l’existence d’un cluster régional est très utile. Le domaine des technologies propres est en constante évolution. Et, le potentiel du marché global qu’il représente est très intéressant pour tous les acteurs.DuPont a donc un rôle à jouer en tant que multinationale active dans le développement durable. Travailler avec les start-up, les aider à développer des modèles gagnants sur le marché, partager l’expérience du groupe dans les procédés d’innovation, sont autant d’aspects concrets que DuPont peut apporter dans un cluster cleantech. DuPont entend faciliter la création de synergies au niveau local, tout en gardant une perspective globale.

 

 

 

 

Open innovation  Le groupe DuPont cherche à développer les partenariats avec les acteurs locaux des cleantechs.

 

 

 

Les matériaux au cœur des cleantechs

Depuis la création du laboratoire technique européen à Meyrin, il y a plus de 50 ans, DuPont a développé un modèle collaboratif unique, basé sur des compétences internes variées mais aussi complémentaires. Dans ce cadre, un laboratoire de photovoltaïque a été inauguré début 2010. Il allie à la fois des compétences techniques dans la connaissance des polymères, mais aussi des compétences dans le développement de nouveaux matériaux et de leur efficacité et durée de vie dans la prochaine génération de panneaux solaires. Il a donc vocation à compléter potentiellement d’autres innovations dans le photovoltaïque du cluster et s’y emploie déjà en lien avec plusieurs entreprises.

Le photovoltaïque n’est pas le seul domaine des cleantechs où l’expertise de DuPont peut s’ajouter à d’autres issues d’un cluster régional tel que CleantechAlps. L’entreprise est active dans les systèmes de contrôle de la pollution d’air, les biocarburants, la biomasse, le stockage d’énergie, l’éolien ou les matériaux de construction. De plus, elle est constamment à la recherche de ressources renouvelables susceptibles de remplacer, par exemple, les polymères issus de la pétrochimie. Les possibilités de collaboration sont donc nombreuses avec un cluster comme CleantechAlps. Comme le remarque, Eric Plan,  le secrétaire général de cette institution : «DuPont est un catalyseur de l’Open Innovation qui peut non seulement aider CleantechAlps à s’ouvrir, mais également à gagner un statut international. La tendance avec les technologies propres est aux coopérations latérales afin de trouver des solutions intégrées applicables dans plusieurs domaines. DuPont répond à ce défi avec son expertise dans la science des matériaux. Je crois que ça peut être déterminant pour nous. Nous avons besoin de ces matériaux applicables dans plusieurs domaines des technologies propres ».

 

 

 

Deutsche zusammenfassung

DuPont – ein Katalysator für Cleantech

Die DuPont-Gruppe setzt sich für Cleantech ein - egal, ob es um Photovoltaik geht oder darum, Erdölprodukte durch erneuerbare Ressourcen zu ersetzen. Deshalb betreibt das europäische Techniklabor der Gruppe in Meyrin bei Genf seit Anfang 2010 ein Laboratorium für Photovoltaik. Genf wurde nicht zufälligerweise für die Entwicklung dieses Fachgebiets ausgewählt. Für die Entwicklung neuer Produkte legt DuPont Wert auf Open Innovation, also auf die Zusammenarbeit mit anderen Unternehmen und Forschungseinrichtungen. Weil sich viele dieser Partner in der Region befinden, will DuPont mit CleantechAlps zusammenarbeiten, dem Cluster für saubere Technologien. DuPont will dabei die Rolle eines  Katalysator übernehmen.

Simone Arizzi

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."