Bilan

A chacun son réseau social!

D’ici à cinq ans, la gouvernance des entreprises s’effectuera à l’aide d’un outil de gestion et de communication à 360 degrés.

Les communautés évoluent trop souvent dans des silos étanches.

Crédits: Dr

On a coutume de dire que la principale richesse de l’entreprise est constituée de ses employés. La preuve: chaque année, lors de la soirée organisée à l’attention des collaborateurs, le boss leur répète invariablement qu’ils incarnent non seulement les valeurs du groupe mais également qu’ils en sont LA valeur. Reconnaissons que c’est gratifiant pour les personnes concernées. 

Il n’y a aucun doute sur la sincérité des propos du dirigeant qui se prête à cet exercice. Flatter, encourager voire galvaniser ses troupes fait partie du job. C’est peut-être même l’essentiel de la fonction.

C’est sans cynisme aucun que ces mêmes patrons tiennent des propos semblables à leurs clients au travers de slogans ou de messages publicitaires. Certains achètent même de pleines pages dans la presse de décembre pour les remercier de leur fidélité.

La valeur de l’entreprise serait donc essentiellement constituée de ses collaborateurs et de ses clients ? Bien sûr que non! 

Tout chef d’entreprise éclairé sait que la valeur de son organisation dépend également de ses actionnaires, des membres de son conseil d’administration, de ses fournisseurs, des proches de clients, des familles d’employés, des médias, des politiques, voire même de l’opinion publique . Plusieurs écosystèmes, à la fois vastes et complexes, dont le dénominateur commun est le lien, même distant, à l’entreprise et donc à la marque.

C’est là que les choses se compliquent. Comment gérer en parallèle ces différentes communautés qui toutes, bien que distinctes les unes des autres, contribuent à des degrés divers à la valorisation de votre société ? De manière intuitive, le monde de l’entreprise fait souvent face à ce défi de la pire manière qui soit. En effet, chacune des communautés mentionnées plus haut est d’abord et avant tout étudiée sous l’angle des risques qu’elles représentent.

Des risques juridiques, humains ou encore d’image. Nous ne contestons pas l’importance stratégique de la préservation des acquis par le «risk management» mais nous entendons souligner la sous-estimation du formidable potentiel de valorisation d’une marque par les communautés qui la représentent.

Un réseau unique, protégé, régulé et sécurisé

Quel est notre pari ? Au même titre que l’imprimante 3D, les robots et la réalité virtuelle auront colonisé nos entreprises d’ici à cinq ans, la gouvernance de ces dernières s’effectuera à l’aide d’un outil de gestion et de communication à 360 degrés. Un outil qui reléguera au second plan, voire directement au musée, les onéreux et dysfonctionnants CRM’s, les sites internet statiques, les annuaires électroniques internes, les messageries externes, les plaquettes et autres publipostages, etc.

Autant de mécanismes coûteux et peu agiles qui confinent chacune des communautés dans des silos presque étanches. Autant de communautés qui demain seront reliées entre elles au sein d’un unique réseau, protégé, régulé et sécurisé, sous le contrôle et la propriété de l’entreprise qui le gère.

Votre Facebook d’entreprise, à vos couleurs et votre image, qui vous connecte en temps réel avec vos clients ou vos collaborateurs, vos fournisseurs ou vos contacts médias. Un linkedIn privé qui vous relie gratuitement et sans intermédiaire, à l’aide d’un moteur de recherche sémantique performant, à une ou plusieurs personnes, en fonction de leurs centres d’intérêt, de leurs talents, de leurs langues, de leurs domiciles ou de tous ces paramètres simultanément. Sans oublier la puissance commerciale d’un tel dispositif. 

Vos RM’s deviennent des curateurs, des community managers qui animent leur propre cercle au sein du réseau, qui invitent, sur recommandations, de nouveaux membres qu’il convient ensuite de convertir en clients.

Créer son propre réseau social sera sans doute dans un avenir proche un des projets les plus fédérateurs qui soient pour une entreprise qui entend vivre avec son temps et valoriser son écosystème aujourd’hui fragmenté et dispersé. 

C’est en tout cas ce que l’équipe de Community Factory entend démontrer avec son offre de réseau social propriétaire sur mesure.

* L’équipe de Community Factory, forte de son expérience dans le développement du réseau financier E-Merging.com, gère l’élaboration et la maintenance de réseaux sociaux privés opérés sur internet.

Community Factory*

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."