Bilan

A la recherche des trésors virtuels

Plusieurs applications proposent des chasses aux trésors grandeur nature en Suisse. C’est le cas de Treasure Hunters, qui offre aux joueurs des séjours de luxe, des smartphone ou encore des voitures, à portée de smartphone.

Inspiré du jeu Pokemon Go, le principe est le même : à chaque fois qu’une nouvelle quête est disponible, le joueur reçoit une notification sur son téléphone.

Crédits: Treasure Hunters

Parcourir la Suisse smartphone à la main à la découverte d’objets cachés dans la nature et dans les villes, c’est le principe de Treasure Hunters. Lancée par la startup jurassienne du même nom, l’application invite les utilisateurs à découvrir la Suisse munis de leur téléphone portable, à la recherche de lots plus ou moins luxueux.

Inspiré du jeu Pokemon Go, le principe est le même : à chaque fois qu’une nouvelle quête est disponible, le joueur reçoit une notification sur son téléphone. Il lui faudra ensuite partir à travers la Suisse avec son smartphone, à la recherche des lots dissimulés.

Un financement novateur

A l’heure actuelle, 1450 personnes, venant pour les deux-tiers de Suisse détiennent des actions dans l’application Treasure Hunters. Les capitaux initiaux ont été amenés par le directeur général et financier Diego Rohner: «Le reste du financement est participatif. Beaucoup des joueurs voulaient prendre des actions dans l’application. On a donc décidé d’ouvrir le capital action à tout le monde, à partir d’une somme de 10 francs. Ca a aussi permis d’avoir de vrais ambassadeurs : comme les gens se sentent impliqués, ils veulent représenter l’application.» Selon Diego Rohner, des utilisateurs de l’application auraient déjà gagné entre 10'000.- et 15'000 francs de cadeaux depuis le lancement de l’application, le premier juillet.

L’application est gratuite, mais on peut aussi décider de souscrire à un abonnement premium à 5.- CHF par mois. Les abonnés auront directement accès aux quêtes exclusives et pourront donc accéder plus facilement à certains lots. «Pour les petits cadeaux, ils sont accessibles de la même manière à tout le monde. Les comptes premium reçoivent de l’aide pour trouver plus facilement les lots prestigieux », explique Diego Rohner.

Plusieurs lots luxueux

Les différents lots proposés atteignent en tout une valeur d’un million de francs.  Des cadeaux allant du bon pour un burger, à une voiture de luxe en passant par des voyages dans des hôtels de luxe ou des smartphones. Les cadeaux sont financés grâce à l’argent récolté lors de la levée de fonds.

Diego Rohner souligne aussi l’importance des partenaires pour ces lots de prestige. « Certains cadeaux proposés nous ont été offerts par nos partenaires, comme des montres Maurice Lacroix par exemple. » Les partenariats de l’application sont nombreux. Tamedia, Let’s Go Fitness, McDonald’s, Maurice Lacroix ou encore The Chedi Andermatt soutiennent financièrement l’application.

Checkpoints stratégiques

Comme dans le jeu Pokemon Go, il est nécessaire d’aller à des points de rencontre pour récolter des pièces qui permettront à l’utilisateur d’acheter des objets l’aidant dans sa quête ainsi que des boosts. Des checkpoints placés dans différents endroits, comme dans des magasins. « Si on met un checkpoint dans un magasin, cela va entraîner du trafic et donc très probablement des gains pour l’entreprise. Beaucoup de magasins souffrent à cause des achats en ligne, ce sera un moyen de recréer du passage dans certains lieux ». Les magasins sélectionnés devront proposer des lots à gagner, ou financer la startup. 

En ce qui concerne le nombre d’utilisateurs, Treasure Hunters ne souhaite pas le communiquer, « mais il est trois fois supérieur à nos attentes. »

Véritable phénomène en Suisse

Plusieurs applications ou entreprises autre que Tresure Hunters existent déjà en Suisse. L’application Geocaching par exemple répertorie plus de deux millions d’objets dans le monde. Contrairement à Treasure Hunters les lots n’ont pas de réelle valeur économique : il s’agit de petites boîtes renfermant la liste des noms de ceux qui les ont déjà trouvées.

Cette application est utilisée en Suisse dans différents lieux et pour différents parcours. Un parcours dans toute la Suisse est consacré au Grand Tour de Suisse, la route touristique qui traverse toute la Suisse sur plus de 1600km. La station de Torgon (VS) propose une chasse au trésor par geocaching de même que Bex (VD) pour la région du Chablais.

La société Foxtrail propose aussi une journée chasse aux trésors pour les familles ou les entreprises. Une autre manière de découvrir le pays selon Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. « Les applications comme Geocaching par exemple ont aussi une valeur éducative. Elles permettent de connaître une région et, pour certaines d’entre elles, de créer du lien social au sein d’une communauté.» Si ces applications ont ainsi un impact sur le tourisme, il est à l’heure actuelle encore difficilement mesurable, selon Véronique Kanel.

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Techno

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."