Bilan

"Baby Entrepreneurs": le trio gagnant

Après trois semaines de vote et les délibérations du jury, le palmarès du Baby Entrepreneurs Challenge 2017 est connu: le public et les experts de P&G et de Bilan ont choisi de couronner Motion Pilot, Goodwall et Siradis.
  • Les lauréats des trois prix attribués dans le cadre du Baby Entrepreneurs Challenge 2017 avec les membres du jury de Bilan et P&G.

    Crédits: Image: Lionel Flusin/Bilan
  • Les membres du jury (ci-dessus) ont choisi les deux prix qui étaient de leur ressort sans trop hésiter, malgré la richesse et la variété des autres concurrents.

    Crédits: Image: Lionel Flusin/Bilan
  • Motion Pilot a mis au point une télécommande ergonomique et sensitive pour les drones.

    Crédits: Image: Lionel Flusin/Bilan
  • Omar Bawa a créé (notamment avec son frère Taha) le réseau social Goodwall.

    Crédits: Image: Lionel Flusin/Bilan
  • Issue de l'Ecole Hôtelière de Lausanne, la start-up Siradis repère et distribue des snacks gastronomiques issus de petits producteurs.

    Crédits: Image: Lionel Flusin/Bilan

Des manettes de pilotage de drone, un réseau social et la découverte gastronomique: le palmarès du Baby Entrepreneurs Challenge 2017 offre un éventail large de champs d’action. Ces jeunes âgés de moins de 25 ans qui ont osé créer leur entreprise ont concouru pour remporter un voyage à Tel Aviv pendant le DLD Innovation Festival à la fin de l’été, avec un accompagnement sur mesure proposé par les experts de la House of Innovation de Procter & Gamble.

Après les tournages vidéos proposés depuis plus de deux ans et leur diffusion, les vingt start-up étaient en lice pour deux récompenses: le Prix du Public et le Grand Prix du Jury. Les experts de l’innovation de P&G, autour de Sophie Blum, Vice Présidente Marketing cehz P&G Europe, et Dino Auciello, rédacteur en chef adjoint de Bilan, ont choisi de mettre en avant Motion Pilot, une jeune pousse issue de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), qui a mis au point une manette de pilotage de drones avec retours sensitifs pour le pilote.

Mais un Prix Spécial du Jury a également été attribué au réseau social Goodwall qui met en relation les talents de demain avec les écoles et universités.

Quant au public, dont plusieurs milliers de suffrages ont été enregistrés entre le 1er et le 21 mars sur bilan.ch, il a largement plébiscité Siradis, une jeune entreprise née à l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) et dont l’activité consiste à repérer des snacks sains et issus de petits producteurs et à les distribuer en Suisse.

Diversité et potentiel des start-up

«Motion Pilot a séduit par son utilisation de la technologie des senseurs, sa volonté d’améliorer l’expérience d’une marque et son adaptabilité à des secteurs très différents, de la médecine aux jeux vidéo en passant par les procédés de fabrication. Cette technologie peut certainement contribuer de façon importante au monde des objets connectés en procurant une expérience encore plus complète aux utilisateurs - et être potentiellement utilisée dans de nombreux autres domaines, tel que la manufacture», explique Sophie Blum.

«Goodwall est intéressante car son offre combine à la fois une cible importante (l’âge pré-adulte), cet outil fondamental qu’est le réseautage et un contenu séduisant pour les étudiants. Au-delà de la technologie, le projet se distingue par ses objectifs : il a pour ambition de répondre à un vrai besoin social, celui d’aider les étudiants des cycles d’orientation à exprimer tout leur potentiel durant une période clé de leur vie. Nous avons été sensibles aux aspects clés du développement tels que l’implication dans des causes sociales ou caritatives, chères à P&G», ajoute Sophie Blum.

Globalement, impressionné par la grande diversité des start-up et leur potentiel, aussi bien au niveau local que global, le jury a fondé son choix sur la cohérence de l’idée, l’adaptabilité du projet et la diversité de l’équipe. «En participant à ce Prix du Baby Entrepreneur, P&G entend apporter sa contribution à l’accélération d’un hub d’innovation genevois, reconnu globalement».  Selon Sophie Blum, «Genève posséde tous les ingrédients nécessaires, dont la diversité de talents illustrée par ces jeunes lauréats».

Retrouvez tous les portraits vidéos des 20 Baby Entrepreneurs 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."