Bilan

«Andrew», un robot genevois parmi les hommes

Les cobots, les robots «coworkers», sortent des labos. La start-up Andrew y retourne, elle, pour œuvrer dans les sciences de la vie.
Développé à Genève, «Andrew» aide à réaliser des expériences biologiques ou chimiques. Crédits: Dr

Japon, Canada, Scandinavie, Suisse, Chine… Depuis quelques semaines, la start-up genevoise Andrew Alliance multiplie les accords de distribution avec des équipementiers de laboratoires pharmaceutiques tombés sous le charme d’«Andrew».

Il faut dire que ce petit robot de 50  centimètres de haut, développé par l’équipe de l’ex-chercheur du CERN Piero Zucchelli, introduit la révolution des robots «coworkers» ou cobots dans les sciences de la vie. Il a même décroché le titre de produit de l’année lors de la grand-messe des technologies d’automatisation pour le médical, le salon SLAS à Orlando, en janvier dernier.

«Les biologistes passent en moyenne deux heures par jour à effectuer des manipulations de liquides avec des pipettes devant leur paillasse, explique Piero Zucchelli. En divisant par deux ce temps de travail particulièrement répétitif, les gains de productivité remboursent le coût d’«Andrew» en une année.»

Développé et produit à Genève, «Andrew» manipule des pipettes pour réaliser toutes sortes d’expériences biologiques ou chimiques. Ultraprécis et doté d’une vision artificielle, il évolue sans danger à côté des laborants grâce à la faible puissance de son bras articulé. Cela a permis sa certification tant en Europe qu’aux Etats-Unis et en Asie. Son interface «click and drag» pour programmer un protocole d’expérimentation le rend aussi particulièrement flexible et simple d’utilisation. 

Un marché de 10  milliards

Très bon connaisseur des besoins de la recherche en pharma après avoir cofondé et dirigé pendant huit ans l’entreprise spécialisée en microfluidique SpinX, Piero Zucchelli et trois collègues ont créé Andrew Alliance en mars 2011 afin d’appliquer les progrès fulgurants de la robotique au domaine des sciences de la vie.

Soutenue par la CTI et par le programme Venture Kick, l’entreprise est ainsi passée en un an et demi de l’invention à la commercialisation. Les coûts du travail représentant jusqu’à 60% dans l’obtention des résultats de tests en laboratoire, elle a devant elle le marché de l’automatisation des laboratoires, estimé à 10,4 milliards de dollars en 2012.

Dominé jusqu’à présent par les robots industriels de screening du type de ceux proposés par le fabricant suisse Tecan, ce marché s’ouvre désormais aux robots qui travaillent à côté des humains comme c’est le cas dans un nombre croissant d’industries. 

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."