Bilan

50 start-up de Bilan : Vatorex, Cellestia, Auraia

Chaque semaine Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2017.
  • Vatorex a développé une technologie thermique pour éliminer le principal nuisible responsable de la disparition des abeilles. 

    Crédits: DR
  • Fondateur de Cellestia, Michael Bauer développe une nouvelle classe de médicaments anticancéreux.

    Crédits: DR
  • AURAIA se sert de l'intelligence artificielle pour modéliser les risques financiers associés à la qualité de l'air. 

    Crédits: DR

Pour la cinquième année consécutive Bilan a dévoilé le 1er mars dernier dans son édition papier sa sélection des 50 start-up suisses dans lesquelles investir. Avec 156 start-up candidates présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires ( BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, CIMARK , Lift, Fintech Fusion, Innovaud, MassChallenge, KickstartAccelarator, la CTI et Startupticker)  contre 131 l’an dernier (et 78 il y a 5 ans), cette croissance reflète le dynamisme entrepreneurial de la Suisse.

Face à cet afflux d’opportunités d’investissement, il a fallu aussi spécialisé et renforcé notre jury. Il comprend désormais: Patrick Aebischer (Président émérite de l’EPFL) et Frédéric Paulsen  (Président de Ferring) pour les sciences de la vie, Raphaël Domjan (Fondateur de Solarstratos) et François Randin (CEO de GreenMotion) pour les cleantechs, Sigurd Solheim (co-Fondateur d’ EOC Partners) et Carlos Moreira (CEO de Wisekey) pour les technologies de l’information, Abir Oreibi (présidente de Lift) et Dominik Grolimund (Fondateur de Wuala et Refind) pour le web, Veronica Lange (CTO Global, UBS) et Sean Park (fondateur d’Anthemis Group) pour les fintechs et Guy Sémon (CEO de Tag Heuer) et Olivier Brourhant (CEO d’Amaris) pour l’ingénierie. Bonne découverte.

Vatorex

Montant recherché : 1,8 millions de francs

La mite varroa qui troue la peau des abeilles et paralyse leur ailes est responsable de 85% des destructions de ruche dans le monde. Si des pesticides sont efficaces, ils détruisent aussi les abeilles. L’apiculteur Willi Brunner et son fils Pascal, diplômé de l’ETHZ, se servent d’une particularité thermique pour éliminer ce fléau. Les mites ne résistent pas à des températures de 39 à 42 degrés tandis que les abeilles oui. Les rayons chauffants qu’ils ont mis au point détruisent les nuisibles, Vatorex pourrait nous éviter la fameuse prédiction d’Einstein sur le sort du monde si les abeilles disparaissent.

Video

Contact : Pascal Brunner, pp@vatorex.ch

Cellestia

Montant recherché : 10 millions de francs

Il y a plusieurs mécanismes qui peuvent déclencher la transformation d’une cellule saine en cellule cancéreuse. L’une des formes les plus agressives et les plus difficiles à traiter passent par l’envoi de mauvais signaux (par activation de la voie de signalisation NOTCH). Toute la difficulté est de bloquer ces mauvais messages sans empêcher les bons. Cellestia y est parvenue avec un premier médicament prêt à entrer en clinique (CB-103) qui a un potentiel de blockbuster. Au vu de son pipeline et de l’intérêt des grandes pharmas pour ce domaine, la biotech bâloise devrait passer des accords de licence à un horizon de 3 ou 4 ans.

Contact : michael.bauer@cellestiabiotech.com

 

Auraia

Montant recherché : 2 millions de francs

 

La pollution de l'air affecte la santé de millions de personnes par an et représente un risque financier majeur pour les investisseurs du marché de plus de 4000 milliards de dollars en actions de sociétés dans le pétrole, le gaz et les énergies. L’entreprise genevoise AURAIA développe la première plateforme d’intelligence artificielle quantique qui prédit précisément les impacts santé de la pollution de l’air et du climat, les risques régulatoires et les risques financiers qui en découlent afin que les investisseurs puissent augmenter la rentabilité de leurs portefeuilles d’actions. Ces prévisions servent également à la pharma et aux constructeurs automobiles pour accroître leurs ventes et aux assurances pour réduire leurs coûts. L’entreprise a breveté des méthodes et a des accès exclusifs à de multiples sources de données pour prédire précisément cette qualité de l’air . Elle les exploite avec des algorithmes d’intelligence artificielle pour prédire les risques financiers associés. L’entreprise a été sélectionnée par Climate Kic comme première startup de sa cohorte 2017 et par  les Nations Unies comme acteur de sa coalition pour le climat et l’air pur. AURAIA développe sa plateforme avec des fonds souverains et des leaders en finance durable.

Contact : hazem.mustafa@auraia.com

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."