Bilan

50 start-up de Bilan : UAVenture, Pristem, Anivo

Chaque semaine, Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2017.
  • Créée par des anciens de Google à Zürich, UAVenture a dévoloppé un système de pilotage qui s'adapte à tout type de drones.  

    Crédits: DR
  • Avec Pristem, Klaus Schoenenberger (à g.) et Bertrand Klaiber adaptent les technologies médicales comme la radiographie à l'environnement des pays pauvres. 

    Crédits: DR
  • Alexander Bojer et Werner Flatz reinventent le courtage d'assurances avec Anivo. 

    Crédits: DR

Pour la cinquième année consécutive, Bilan a dévoilé le 1er mars dernier dans son édition papier sa sélection des 50 start-up suisses dans lesquelles investir. Avec 156 start-up candidates présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires ( BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, CIMARK , Lift, Fintech Fusion, Innovaud, MassChallenge, KickstartAccelarator, la CTI et Startupticker)  contre 131 l’an dernier (et 78 il y a 5 ans), cette croissance reflète le dynamisme entrepreneurial de la Suisse.

Face à cet afflux d’opportunités d’investissement, il a fallu aussi spécialisé et renforcé notre jury. Il comprend désormais: Patrick Aebischer (Président émérite de l’EPFL) et Frédéric Paulsen (Président de Ferring) pour les sciences de la vie, Raphaël Domjan (Fondateur de Solarstratos) et François Randin (CEO de GreenMotion) pour les cleantechs, Sigurd Solheim (co-Fondateur d’ EOC Partners) et Carlos Moreira (CEO de Wisekey) pour les technologies de l’information, Abir Oreibi (présidente de Lift) et Dominik Grolimund (Fondateur de Wuala et Refind) pour le web, Veronica Lange (CTO Global, UBS) et Sean Park (fondateur d’Anthemis Group) pour les fintechs et Guy Sémon (CEO de Tag Heuer) et Olivier Brourhant (CEO d’Amaris) pour l’ingénierie. Bonne découverte.

 

UAVenture

Montant recherché : 1,5 millions de francs

Formée par des anciens de Google et de l’ETHZürich, UAVenture développe des logiciels de pilotage et de gestion des données adaptés à différents types de drones. Baptisé AirRails, ce système est destiné aux fabricants de drones professionnels dont les appareils restent difficiles à opérer pour des utilisateurs occasionnels dans le cadre de leur travail (80% à terme). Avec des caractéristiques tels que le décollage et l’atterrissage autonome ou le dessin sur une tablette d’un plan de vol dans les trois dimensions, ce système a déjà séduit des fabricants tels que le fabricant allemand Wingcopter

 

Contact : Andreas Antener, andreas@uaventure.com

 

Pristem

Montant recherché : 10 millions de francs

En collaboration avec des instituts de recherche suisses, Pristem développe des technologies médicales adaptées aux pays émergents où souvent les équipements conçus pour les pays industrialisés finissent en panne et inutilisés. Son premier produit est un appareil de radiographie à rayons X robuste – par exemple résistant aux instabilités du réseau électrique et au climat tropical –entièrement numérique et bon marché. En négociation avec un distributeur sur le marché africain prêt à investir 3 millions, la spin-off de l’EPFL cherche des investisseurs pour compléter les fonds nécessaires à l’industrialisation, la certification et la mise en production de l’appareil dont un prototype a été testé.

 

Contact : Bertrand Klaiber, bkl@pristem.com 

Patrick Aebischer recommande cette start-up

 

Anivo

Montant recherché: 1 million de francs

Fondée par deux ex-consultants d’Accenture, Anivo offre un service de courtage d’assurances en ligne aussi bien pour les particuliers que les entreprises (pour 40 000 employés des CFF,pour UPC…). Ce service compare les tarifs mais aussi les options (les fameuses petites lignes). Le client a gratuitement accès à un conseiller au téléphone par mail ou chat. L’entreprise se concentre sur le marché Suisse.

 

Contact : alexander.bojer@anivo.ch

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."