Bilan

50 start-up de Bilan: Qumram, Femtoprint, Smartie

Chaque semaine Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2016.
  • CEO de Qumram, Patrick Barnert veut faire de l’entreprise un leader mondial dans l’analyse du comportement des internautes lorsqu’ils consultent un site. 

  • Les lasers de Femtoprint découpent des pièces avec une précision de moins d’un micromètre dans des matériaux transparents. 

  • Raghav Belavadi a fondé une des premières start-up dans le domaine de l’InsurTech en Suisse avec Smartie.

Pour la quatrième années consécutive Bilan a dévoilé le 3 février dernier sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 131 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires (Venturelab/Venturekick, BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK) contre 97 l’an dernier, le jury d’entrepreneurs et de managers réunis par Bilan a eu une tâche difficile pour parvenir à une sélection 2016 particulièrement relevée.

Composé de Jacques Essinger (CEO de Symetis) et de Laurent Farinelli (CEO de Fasteris) pour leurs expériences dans les sciences de la vie, de Veronica Lange (Head of innovation, global CTO d’UBS) et de Pascal Allot (Regional manager d’IBM) pour les technologies de l’information, d’Abir Oreibi (présidente de LiftConference) et de Dominik Grolimund (CEO de Refind) pour le Web et le mobile, de Raphaël Domjan (écoaventurier) et de Pierre-Alain Graf (ex-CEO de Swissgrid) pour les cleantechs, et de Jean-Luc Favre (CEO d’ABB Secheron) et de Fabrice Delaye (journaliste à Bilan) pour l’électronique et la robotique, nos jurés dévoilent aussi leurs coups de cœur.

Qumram

Montant recherché: 5millions de francs

Mouvement de souris, clics, consultation de pages… Qumram enregistre tous les comportements des internautes sur les sites de sa trentaine de clients corporate. Certains, comme UBS, ont non seulement l’obligation légale d’effectuer ces enregistrements, mais ils s’en servent en mode replay pour vérifier la conformité légale de l’activité online ou détecter des comportements frauduleux. La même technologie observe le comportement des acheteurs et extrapole des tendances sur les sites d’e-commerce. Leader en Suisse, la start-up zurichoise vise le premier rang mondial en commençant par croître à Londres et sur la côte est américaine. Elle a levé récemment 2,2 millions de francs auprès d’investisseurs réputés comme Ariel Lüdi et lance en second tour de financement pour d’ici la fin de l’année.

 

Contact: Simone Junod, junod@qumram.ch

 

Femtoprint

Montant recherché: 500000francs

Développé dans le cadre de projets européens, le découpage laser femtoseconde sculpte des formes en 3D à l’intérieur même d’une surface translucide. La matière, affaiblie par ce laser, est attaquée par un acide pour tracer canaux et formes d’une précision de quelques centaines de nanomètres. Déjà utilisée par l’horlogerie, les medtechs et la recherche, la technologie à bas coût de FEMTOprint autorise non seulement le prototypage rapide mais aussi de réaliser des pièces complexes sans assemblage.

 

Contact: nicoletta.casanova@femtoprint.ch

Abir Oreibi et Fabrice Delaye recommandent cette start-up

 

Smartie

Montant recherché: 10 millions de francs

Lancée fin 2016 par Andiast Technologies, Smartie veut être le TripAdvisor de l’assurance. Non seulement pour trouver un assureur mais pour en évaluer les services aux clients. Son modèle facture les assurances présentes sur la plateforme et la découverte de prospects. En trois mois, le service a attiré 5000 utilisateurs enregistrés et 14 compagnies d’assurances. En avance dans le domaine émergent de l’insurtech, l’entreprise a besoin de croître en Suisse comme à l’étranger, pour avoir une base importante de données à analyser.

 

Contact: ralph.rimet@andiast.com

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."