Bilan

50 start-up de Bilan: Octonion, EcoRobotix, Solaxess

Chaque semaine, Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2016.
  • L’équipe d’EcoRobotix a développé un robot alimenté par l’énergie solaire qui broie les mauvaises herbes afin de diminuer drastiquement l’emploi d’herbicide. 

  • L’entrepreneur en série Cédric Mangaud est venu en Suisse pour développer une technologie de capteurs pour le sport que sa marque Piq commercialise en partenariat avec des équipementiers sportifs. 

Pour la quatrième année consécutive, Bilan a dévoilé le 3 février dernier sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 131 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires (Venturelab/Venture Kick, BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK) contre 97 l’an dernier, le jury d’entrepreneurs et de managers réunis par Bilan a eu une tâche difficile pour parvenir à une sélection 2016 particulièrement relevée.

Composé de Jacques Essinger (CEO de Symetis) et de Laurent Farinelli (CEO de Fasteris) pour leurs expériences dans les sciences de la vie, de Veronica Lange (Head of innovation, global CTO d’UBS) et de Pascal Allot (Regional manager d’IBM) pour les technologies de l’information, d’Abir Oreibi (présidente de LiftConference) et de Dominik Grolimund (CEO de Refind) pour le Web et le mobile, de Raphaël Domjan (écoaventurier) et de Pierre-Alain Graf (ex-CEO de Swissgrid) pour les cleantechs et de Jean-Luc Favre (CEO d’ABB Secheron) et de Fabrice Delaye (journaliste à Bilan) pour l’électronique et la robotique nos jurés dévoilent aussi leurs coups de cœur.

 

Octonion

Montant recherché: 20  millions de francs

La start-up lausannoise Octonion a développé des capteurs qui servent de base technologique à sa société fille dans le sport Piq pour développer des trackers d’activités associés à une application. Pour sa distribution, l’entreprise est entrée en partenariat avec Mobitee pour le golf, Babolat pour le tennis, et Rossignol pour le ski. Elle va lancer, en partenariat avec des équipementiers leaders, cinq autres sports cette année et en vise au total vingt-quatre comme le football, le basketball ou l’escrim

Contact: Eva Broussard, ebroussard@piq.com

 

EcoRobotix

Montant recherché: 2  millions de francs

Fruit de la rencontre d’un ingénieur fils d’agriculteur, Steve Tanner, et d’un diplômé d’HEC Lausanne, Aurélien Demaurex, la start-up yverdonnoise EcoRobotix développe un robot autonome pour l’agriculture de précision. Ses caméras et son logiciel distinguent les mauvaises herbes dans un champ et les bras de ses robots delta en broient plus de 95%. Cela réduit drastiquement l’emploi d’herbicide avec des économies qui assurent un retour sur investissement avant cinq ans. Des panneaux solaires assurent l’autonomie. L’entreprise entre en phase de commercialisation et vient de remporter le prix du public de la Fondation de Vigier. 

Contact: aurelien.demaurex@ecorobotix.com

Raphaël Domjan recommande cette start-up.

 

Solaxess

Montant recherché: 3,5  millions de francs

Star de la recherche photovoltaïque, le directeur du PV-Lab de l’EPFL à Neuchâtel, Christophe Ballif, et son équipe ont inventé un film nanotechnologique qui laisse passer l’infrarouge nécessaire pour transformer la lumière en électricité mais réfléchit le reste du spectre lumineux. Solaxess a développé cette technologie avec le CSEM afin que cette partie réfléchissante ait un aspect blanc ou coloré pour remplacer n’importe quel matériau de construction en façade. Cela augmente considérablement les possibilités d’intégration des panneaux solaires. 

Contact: Sébastien Eberhard, info@solaxess.ch

 

 

 

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."