Bilan

50 start-up de Bilan: Novaccess, Oviva, Xtreme VRI

Chaque semaine, Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2016.
  • Testée par la ville de Lausanne, la technologie d’internet des objets de Novaccess aboutit à des économies de 40% à 60% sur l’éclairage public.

  • Emmenée par Kai Eberhardt (à gauche), l’équipe d’Oviva travaille avec des diététiciens pour automatiser leurs suivis des patients.

  • CEO d’Extreme VRI, Ioannis Tarnanas développe in test mobile basé sur la réalité augmentée pour détecter précocement les risques de démence sénile.

Pour la quatrième année consécutive, Bilan a dévoilé le 3 février dernier sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 131 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires (Venturelab/Venture Kick, BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK) contre 97 l’an dernier, le jury d’entrepreneurs et de managers réunis par Bilan a eu une tâche difficile pour parvenir à une sélection 2016 particulièrement relevée. 

Composé de Jacques Essinger (CEO de Symetis) et de Laurent Farinelli (CEO de Fasteris) pour leurs expériences dans les sciences de la vie, de Veronica Lange (Head of innovation, global CTO d’UBS) et de Pascal Allot (Regional manager d’IBM) pour les technologies de l’information, d’Abir Oreibi (présidente de LiftConference) et de Dominik Grolimund (CEO de Refind) pour le Web et le mobile, de Raphaël Domjan (écoaventurier) et de Pierre-Alain Graf (ex-CEO de Swissgrid) pour les cleantechs et de Jean-Luc Favre (CEO d’ABB Secheron) et de Fabrice Delaye (journaliste à Bilan) pour l’électronique et la robotique nos jurés dévoilent aussi leurs coups de cœur.

 

Novaccess

Montant recherché: 2 millions de francs

Pour les collectivités publiques, l’éclairage représente des coûts importants, en plus des émissions de CO₂ liés à la production d’énergie. Le passage des lampes sodium aux éclairages LED (5% du parc européen mais plus de 50% des ventes) crée une opportunité que Novaccess exploite en ajoutant un contrôleur numérique connecté aux lampadaires afin de moduler l’éclairage. Cela produit des économies de 40% à 60%. Novaccess collabore déjà avec Lausanne au travers d’un projet de l’Agence de l’innovation. 

En plus de l’éclairage public, l’entreprise est active dans le domaine de la sécurité. Elle développe pour un client en Suède une solution permettant le monitoring des systèmes d’évacuation vocale dans les bâtiments (pour vérifier leur bon fonctionnement de manière automatisée) à l’aide des réseaux de l’nternet des objets industriels. Avec des partenaires à Dubaï, elle met également au point une solution permettant le monitoring des systèmes de détection incendie des bâtiments depuis les centrales d’alarmes. La richesse des informations collectées améliore l’efficacité des brigades du feu (aide proactive à l’engagement, levée des doutes via des techniques d’intelligence artificielle). 

Contact: yannick.iseli@novaccess.ch

 

Oviva

Montant recherché: 4  millions de francs

Outre une application mobile de coaching nutritionnel, Oviva a développé un système de relations clients (CRM) destiné aux diététiciens professionnels pour suivre à distance leurs patients. Cette technologie aboutit à une économie de l’ordre de 20% par rapport aux suivis standards; 45 cliniques suisses se sont déjà dotées de cette solution tandis que l’agence de santé britannique NHS a commencé de l’adopter (et à la rembourser). L’entreprise collabore aussi avec Weight Watchers et elle vient d’ouvrir un bureau à Postdam pour adresser le marché allemand.  

Contact: Kai Eberhardt, kai@oviva.com

Jacques Essinger recommande cette start-up

 

Xtreme VRI

Montant recherché: 750000  francs

Le vieillissement de la population provoque une épidémie de démence sénile qui pèse sur 40 millions de personnes âgées et leurs familles et coûte plus de 800 milliards par an à la société. Xtreme VRI a développé Alterniity, un test sur mobile basé sur la réalité augmentée. Il détecte les premiers symptômes de démence jusqu’à trois ans avant les autres méthodes pour améliorer la prévention. Soutenue par Novartis, l’entreprise qui dispose de onze de recherches financées par l’Union Européenne à l’Université de Berne évolue sous le radar avant de lancer sa levée de fonds en fin d’année. 

Contact: Ioannis Tarnanas, tarnanas@alterniity.com

 

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."