Bilan

50 start-up de Bilan : Diviac, Artanim, Swissmic

Chaque semaine Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2016.
  • Co-fondateurs d’Artanim Caecilia Charbonnier et Sylvain Chagué (à droite) moissonnent les récompenses et les prix dans la réalité virtuelle.

    Crédits: Image: DR
  • Diviac a développé le booking.com des sports sous-marins avec plus de 900 destinations.

    Crédits: Image: DR
  • Avec sa technologie d’usine 4.0, Ben Zhai (au centre) ambitionne de placer Swissmic au cœur de la fabrication d’un trillion d’objets électroniques d’ici 2025.

    Crédits: Image: DR

Pour la quatrième années consécutive Bilan a dévoilé le 3 février dernier sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 131 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires (Venturelab/Venture Kick, BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK) contre 97 l’an dernier, le jury d’entrepreneurs et de managers réunis par Bilan a eu une tâche difficile pour parvenir à une sélection 2016 particulièrement relevée. 

Composé de Jacques Essinger (CEO de Symetis) et de Laurent Farinelli (CEO de Fasteris) pour leurs expériences dans les sciences de la vie, de Veronica Lange (Head of innovation, global CTO d’UBS) et de Pascal Allot (Regional manager d’IBM) pour les technologies de l’information, d’Abir Oreibi (présidente de LiftConference) et de Dominik Grolimund (CEO de Refind) pour le Web et le mobile, de Raphaël Domjan (écoaventurier) et de Pierre-Alain Graf (ex-CEO de Swissgrid) pour les cleantechs et de Jean-Luc Favre (CEO d’ABB Secheron) et de Fabrice Delaye (journaliste à Bilan) pour l’électronique et la robotique nos jurés dévoilent aussi leurs coups de cœur.

Diviac

Montant recherché: 5 millions de francs

Après avoir créé une application qui permet à 200  000 plongeurs sous-marins dans 150 pays de télécharger gratuitement leurs carnets (logbook) et, pour un petit plus, les données de leur ordinateur de plongée, la start-up Diviac devient le booking.com des sports sous-marins. Elle a ouvert un service de voyages pour plongeurs incluant 900 destinations de 10 000 opérateurs qui rémunèrent l’entreprise chaque fois qu’un voyage est acheté. Diviac envisage de répliquer ce modèle pour d’autres sports aquatiques. 

Contact: Joel Perrenoud, joel@diviac.com

Artanim Interactive

Montant recherché: 1,2 million de francs

Spin-off de la Fondation Artanim, cette start-up genevoise combine les casques de réalité virtuelle avec sa technologie de capture de mouvements basée sur des marqueurs et des caméras infrarouges. Il devient possible de se déplacer sans fil dans un environnement virtuel comme d’y manipuler des objets. Sélectionnée parmi les trois meilleures expériences immersives au salon de l’infographie 3D, SIGGRAPH en 2015, sa plateforme de réalité virtuelle multi-utilisateur vient d’emporter le prix Laval Virtual 2016 dans la catégorie Jeux 3D et divertissement. L’entreprise a maintenant besoin d’accélérer son développement pour bénéficier du momentum de la réalité virtuelle dans les loisirs, l’architecture et la pub. 

Vidéo

Contact: caecilia.charbonnier@artanim.ch

Abir Oreibi recommande cette start-up

Swissmic

Montant recherché: 6 millions de francs

Swissmic développe un service logiciel qui customise et automatise la production en usine de ses clients dans l’électronique. Eux se concentrent sur le design de leurs produits et la plateforme de smart factory, baptisée Circuitive, qui adapte la production chez les fabricants. Associant sourcing, production et assemblage, cette méthode raccourcit les délais de fabrication et diminue les coûts. L’équipe de Swissmic veut jouer ce rôle d’intermédiaire pour un trillion de produits électroniques à l’horizon 2025. 

Vidéo

Contact: Benjamin Zhai, ben@swie.io

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."