Bilan

50 start-up de Bilan: Advanon, BestMile, ComfyLight

Chaque semaine, Bilan vous propose trois start-up pour investir ou s’inspirer issues de sa sélection 2016.
  • Raphaël Gindrat a cofondé BestMile sur la base de recherches menées à l’EPFL pour opérer des flottes de véhicules autonomes. 

  • La plateforme permet aux PME de se préfinancer sur la base de leur facturation afin d’éviter les 30 à 120 jours habituels pour le règlement des factures. 

  • Les lampes apprenantes de Comfylight imite nos habitudes d’éclairage pour dissuader les cambrioleurs. 

Pour la quatrième année consécutive, Bilan a dévoilé le 3 février dernier sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 131 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires (Venturelab/Venture Kick, BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK) contre 97 l’an dernier, le jury d’entrepreneurs et de managers réunis par Bilan a eu une tâche difficile pour parvenir à une sélection 2016 particulièrement relevée.

Composé de Jacques Essinger (CEO de Symetis) et de Laurent Farinelli (CEO de Fasteris) pour leurs expériences dans les sciences de la vie, de Veronica Lange (Head of innovation, global CTO d’UBS) et de Pascal Allot (Regional manager d’IBM) pour les technologies de l’information, d’Abir Oreibi (présidente de LiftConference) et de Dominik Grolimund (CEO de Refind) pour le Web et le mobile, de Raphaël Domjan (écoaventurier) et de Pierre-Alain Graf (ex-CEO de Swissgrid) pour les cleantechs et de Jean-Luc Favre (CEO d’ABB Secheron) et de Fabrice Delaye (journaliste à Bilan) pour l’électronique et la robotique, nos jurés dévoilent aussi leurs coups de cœur.

 

Advanon

Montant recherché: 1,5  million de francs

Fondée début 2015 à Zurich par un Suisse, un Suédois et un Hollandais, Advanon a développé un marché en ligne des factures de PME qualifiées. Confrontées aux délais de paiement, ces dernières vendent à des investisseurs leurs factures pour se financer à court terme. En échange du risque, les investisseurs reçoivent un retour moyen annualisé de 17%. Nonante ont fait le pas pour acheter pour 850 000  francs de factures à 60 PME cet automne. Advanon perçoit une commission de 0,6% et enregistre 36% de croissance mensuelle depuis août dernier avec un service susceptible d’intéresser 378 000 PME dans l’espace germanophone. Lors de l’évènement co-organisé par Bilan et Lift avec le MassChallenge, Advanon a emporté le prix du public et a aussi été classé parmi les quatres fintechs les plus prometteuses de Suisse. 

Contact: phil.lojacono@advanon.com

Pascal Allot et Fabrice Delaye recommandent cette start-up.

 

BestMile

Montant recherché: 5  millions de francs

Spin-off de l’EPFL, BestMile commercialise une plateforme cloud pour opérer et optimiser en temps réel et à distance n’importe quelle flotte de véhicules autonomes. Après deux ans d’activités et plusieurs projets pilotes qui ont permis à BestMile de prouver la fiabilité et l’originalité de sa technologie, la start-up lausannoise vient de passer à la vitesse supérieure en signant un premier gros contrat avec la société CarPostal. Alors qu’elle collabore avec tous les constructeurs de bus autonomes, BestMile attire l’attention d’un grand nombre de constructeurs automobiles. En mars dernier, l’entreprise a commencé d’équiper un premier site industriel en France.

Contact: raphael.gindrat@bestmile.com

Pierre-Alain Graf et Raphaël Domjan recommandent cette start-up

 

ComfyLight

Montant recherché: 1  million de francs

La start-up saint-galloise ComfyLight a développé une solution simple et élégante pour sécuriser sa maison: il suffit de changer ses ampoules. Les bulbes led qu’elle développe sont augmentés de capteurs connectés à une application smartphone. Cela dissuade les intrusions en imitant notre manière d’éclairer en notre absence tout en les détectant et en alertant au cas où. En dernier recours, les lampes flashent pour avertir les voisins et effrayer l’intrus. Prix de l’innovation au CES, elle vient d’obtenir près de 120 000 francs en précommandes sur Kickstarter.

Contact: Stefanie Turber, stefanie@comfylight.com

Veronica Lange et Fabrice Delaye recommandent cette start-up.

 

Dino Auciello

ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Du même auteur:

Une PME en héritage: les clés d’une relève familiale réussie
Comment Cenovis s’attaque au marché alémanique

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."