Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Exposition à ParisLe musée Jacquemart-André s’offre Giovanni Bellini

«Sainte Justine», vers 1470. Bellini reste encore proche de son beau-frère Andrea Mantegna. Le tableau a été nettoyé depuis la photo.

Les prêts de Berlin

Venu de Berlin, «Le Christ mort soutenu par des anges», qui fait l’affiche.
Une des salles du musée… sans le public. au fond, la «Sainte Justine» avec ses nouvelles couleurs.
La Vierge, saint Jean-Baptiste et une sainte. L’unique prêt important de l’Accademia de Venise.
«L’ivresse de Noé», venu de Besançon. L’une des dernières créations de Bellini verts 1515.
Le corridor avec le double triptyque de poche dû à Memling et au fond le Christ de Berlin.

Pratique