Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Addiction«Le métavers pourrait renforcer une pathologie: la phobie sociale»

Un petit pourcentage d’utilisateurs développera une addiction au métavers, comme c’est le cas avec les réseaux sociaux.

«Plus les récompenses sont rapides et aléatoires, plus le risque d’addiction est élevé.»

Gabriel Thorens, médecin spécialiste des addictions

0,4% de joueurs pathologiques

Se soigner grâce à la psychothérapie