Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

YVERDON-LES-BAINS/Le CACY lâche la bride aux "Petits inventeurs"

Crédits: DR

Matilda rêve d'un robot pour ranger les chambres. Elle n'est pas la seule, du reste. La domotique (à moins que ce ne soit le remède à une certaine paresse) a beaucoup mobilisé les jeunes esprits. Notez qu'il y a aussi d'autres idées à Yverdon. Rodojo aimerait une machine à café qui parle. Dijor une imprimante 3D rendant les choses vivantes. Sam un sac à main qui reconnaisse son propriétaire à une empreinte digitale. Il y a aussi plusieurs projets dangereux. Elyse (avec «y») éprouve le désir d'une clé ouvrant toutes les portes. Quant à Zelda, elle verrait bien une machine de cinq mètres de haut qui tirerait sur les méchants...

Ces concepts, et quelque 175 autres, se voient agités par des élèves d'Yverdon-les-Bains, âgés entre sept et quinze ans. Ils se sont vus invités à lancer des idées, dont six se verraient effectivement réalisées par des artisans. Libre imagination. On reconnaît ici la vision d'un enfant poète, dont aucun frein social ne serait encore venu brider l'esprit. A quinze ans, l'adolescent se retrouverait fatalement plus formaté qu'à sept. L'école a fait son travail castrateur. Il est en revanche permis au visiteur du CACY d'Yverdon d'avoir des doutes sur l'efficacité scolaire en matière d'écriture, de construction de phrase et d'orthographe. Si certaines copies, et pas forcément celles des cadets, se révèlent parfaites, d'autres augurent de bien des difficultés à venir. A quinze ans, les carottes sont déjà cuites.

Le bon lieu?

Cet aspect social (pardon, sociétal) n'enlève rien à une initiative du Castrum que je qualifierai de sympathique. L'enseignement doit stimuler les intelligences. Je m'interroge par contre sur la présence de cette manifestation au CACY, autrement dit du Centre d'art contemporain d'Yverdon. Elle en occupe du reste seulement la moitié, au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville. La chose me semblerait plus à sa place dans une salle de paroisse, ou plutôt son équivalent moderne la maison des jeunes. Il faut dire que Karine Tissot, la directrice du CACY, reste en congé pour une formation à Londres. N'empêche qu'il lui faudra solidement serrer les écrous à sa rentrée. La programmation 2019, après deux aventures en 2018, devra se révéler solide. Elle était très bien partie.

Pratique

«Les petits inventeurs», Centre d'art contemporain, place Pestalozzi, Yverdon-les-Bains, jusqu'au 28 octobre. Tél. 024 423 63 80, site www.centre-art-yverdon.ch Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Photo (DR): L'emblème fruitier du CACY, qui doit se prononcer kaki.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."