Chabanne Xavier

Xavier Chabanne est le responsable national des applications pour Oracle Suisse. En charge de la mise en œuvre de la stratégie Oracle Applications en Suisse, il aide ses clients et prospects à naviguer vers la prochaine génération d'applications cloud, en défendant l'utilisation de nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, les chatbots, etc.

Depuis 1999, le travail de Xavier Chabanne chez Oracle a toujours été axé sur la création de collaborations solides avec ses clients des moyennes et grandes organisations, en tirant des enseignements de leur entreprise, puis en proposant les meilleures solutions pour adapter leur organisation aux nouveaux modèles commerciaux. En plus de son rôle de Country Applications Manager, il est également le Customer Experience Leader pour la Suisse et membre de la Country Leadership Team.

Budget égal ou supérieur à l’année passée, pas de retours, achats en Suisse, et courses en magasin pas exclues ; les consommateurs partagent leurs projets d’achats pour Noël

Si les conditions le permettent, les consommateurs envisagent toujours de faire leurs courses en magasin pour les fêtes de fin d’année, pour lesquelles ils envisagent de dépenser autant ou plus que les années précédentes, notamment pour de nouvelles marques découvertes sur les réseaux sociaux.

Alors que la pandémie a entrainé une hausse des achats en ligne, une nouvelle enquête montre que les consommateurs n’excluent pas d’effectuer leurs courses en magasin pour les fêtes de fin d’année, si les conditions s’y prêtent. Près de 20 % d’entre eux prévoient ainsi de faire la plupart de leurs achats en magasin, et 47 % prévoient de répartir leurs achats entre les boutiques en ligne et les magasins physiques. Seize autres pour cent prévoient une solution hybride type « click & collect ».

En outre, en dépit d’une année difficile, 58 % des consommateurs prévoient de dépenser au moins autant ou plus que l'année dernière pour leurs achats de fin d’année.

Point saillant de l’étude : cette année les clients ne veulent pas s’embarrasser des retours ; alors que l'année dernière, 77 % des consommateurs prévoyaient de faire au moins un retour, cette année, ce chiffre est tombé à 37 %.

Les vacances vont donc être un test important pour les commerçants, qui, selon les conditions d’ouverture, devront s’adapter à la manière dont les consommateurs envisageront leurs achats pour Noël.

Dans la même étude, les consommateurs ont également partagé leur liste de cadeau pour Noël. Les voyages étant limités, et étant donné le souhait d’éviter les retours, il n’est pas surprenant de voir les cartes-cadeaux en tête de liste. Avant ces dernières, on trouve cependant les vêtements et produits de première nécessité pour 39 %, puis l’électronique pour 29%, et viennent ensuite les biens sportifs et hobby pour 19% et les articles de luxe pour 15%.

L’enquête montre également que la pandémie a poussé 48% des consommateurs à découvrir de nouvelles marques via les réseaux sociaux ; proportion d’autant plus forte au sein de la Génération Z et chez les Millennials. Ainsi, 65% des acheteurs ont découvert une nouvelle marque via Facebook ; 53% via Instagram ; 49% via YouTube et 29% via TikTok.

En outre, une autre étude récente de la Swiss Retail Federation indique les Suisses souhaitent faire leurs achats en Suisse ; 80% des personnes interrogées déclarent ne pas vouloir acheter de cadeaux de Noël à l'étranger. Parmi les répondants restants, 49% déclarent vouloir acheter plus de la moitié de tous les cadeaux à l'étranger et 17% même tous les cadeaux.

Un des enjeux principaux pour les commerçants cette année sera la gestion des stocks. En effet, d’un côté 63% des consommateurs déclarent qu'ils ne sont pas prêts à attendre qu'un article soit de nouveau en stock avant d'essayer une autre marque, de l’autre, dans le contexte de cette pandémie, les stocks en magasin ont fondu ou même complètement disparu chez certains distributeurs. Il sera donc crucial pour les distributeurs pendant les fêtes de remplir les rayonnages et d'utiliser leurs sites physiques aussi bien pour servir les acheteurs en magasin que pour exécuter les commandes en ligne en expédiant rapidement les articles à leurs clients.

En Suisse, Bata est un bon exemple d’entreprise bien préparée à ce changement de paradigme. En effet, en s’appuyant sur la technologie d’Oracle, la marque peut désormais augmenter à la fois son trafic en magasin, et la conversion des ventes, tout en offrant une expérience d'achat plus satisfaisante grâce avec une meilleure compréhension des préférences des consommateurs au niveau du magasin, de la région et du pays.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."