Ladermannsebastiennb

FONDATEUR DES EDITIONS ALPAGA

Editeur, journaliste indépendant et spécialiste en communication, Sébastien Ladermann est passionné de gastronomie et de voitures anciennes notamment. Deux thèmes qui l’inspirent au quotidien dans ses diverses activités, au point de nourrir une intense réflexion sur l’art de (bien) vivre et d'avoir consacré aux plus prestigieux chefs de cuisine lémaniques un ouvrage novateur (Portraits (intimistes) de chefs, paru aux Editions Alpaga) préfacé par F. Girardet, Ph. Rochat et G. Rabaey.

Vins racés pour repas d’automne

La succession des saisons donne aux gourmands des plaisirs gustatifs sans cesse renouvelés. L’automne constitue un morceau de choix dans le calendrier culinaire, avec l’apparition dans les assiettes de somptueux champignons et du tant attendu - par certains en tous les cas! - gibier. De quoi concocter un menu haut en saveurs, avec un carpaccio de cèpes à l’huile de noix pour se mettre en appétit et une selle de chevreuil rôtie accompagnée de sa garniture pour suivre. Voici une sélection de vins permettant d’accompagner dignement ces deux plats, avec mes choix (en gras) commentés.


Sélection
www.lacouleurduvin.ch (cellier de Lausanne)
Julien Pilon, Saint-Péray, 2014, CHF 28.-
100% marsanne, voilà un vin qui permet de débuter le repas - et même constituer une belle proposition pour l’apéritif - tout en délicatesse, en laissant le palais net et frais. A déguster également sur un poisson blanc.

Blanc de Rosis, Schiopetto, Venetia Giulia (Italie), 2014, CHF 25.50

Decelle Villa, Nuit-Saint-Georges (Bourgogne), 2013, CHF 44.-
Terroir à la limite de Vosne-Romanée (excusez du peu) et domaine récent (mais intelligemment mené) en conversion bio pour un vin ciselé. Un accord qui joue l’accompagnement subtil plus que la confrontation. 

Château La Fleur de Boüard, Lalande de Pomerol, 2012, CHF 35.-


Sélection
www.magnin-vins.ch
Cebenna, Domaine Les Eminades, Saint-Chinian, 2013, CHF 16.20

Proposition pour ceux qui souhaitent ne boire qu’un seul et même vin sur l’ensemble du repas. Arômes de fraise des bois, de cassis, de mûre, et bouche très fraîche. Tannins souples et fondus.

Sangiovese, Azienda La Carraia, Orvieto (Ombrie, Italie), 2006, CHF 27.-

Château du Champ des Treilles, Sainte-Foy (Bordeaux), 2014, CHF 16.20

Château Pindefleurs, Saint-Emilion Grand-Cru, 2010, CHF 23.75
Constitué à 90% de merlot, voici un vin qui - avec quelques années déjà - mêle habillement complexité et finesse, sans en rajouter inutilement. Du velours en bouche, qui ne sature pas les papilles. Très bon rapport Q/P.


Sélection
www.moevenpick-wein.com (cellier de Crissier)
Alejairen blanco, Alejandro Fernandez, Castille-La Manche (Espagne), 2013, CHF 28.-

Silver, PUR, Wachau (Basse-Autriche), 2015, CHF 24.-
Difficile d’être plus clair: PUR. Cristallin, avec une minéralité et des arômes de fruits blancs qui caressent le cèpe sans l’agresser. Un cépage - le grüner veltliner - et une région - l’Autriche - a découvrir.

Gran Padrina, Vins Ca Sa Padrina, Binissalem-Mallorca (Baléares, Espagne), 2014, CHF 25.-
Une appellation méconnue, capable de produire de très grands vins. La preuve avec cette très belle cuvée alliant caractère et élégance. Gagne à être passée en carafe avant dégustation.

WildWein Rot Pur!, Kleiner Fritz, Palatinat (Allemagne), 2013, CHF 19.80


Sélection
www.vogel-vins.ch
Mule blanche, Domaines Paul Jaboulet Aîné et Caroline Frey, Crozes Hermitage, 2013, CHF 35.50

Johannisberg, Cave La Tornale, Valais, 2015, CHF 20.-
Un nez expressif de fruits mûrs, une bouche avec ce qu’il faut de moelleux et de gras pour accompagner les cèpes, et une très belle finale sur les amandes douces. Un joli accord et un excellent rapport Q/P.

Domaine des Sénéchaux, Châteauneuf-du-Pape, 2013, CHF 44.50

Reserva, Bodegas Muga, Rioja (Espagne), 2011, CHF 24.90
Un choix qui fait la part belle à la douceur, écho aux saveurs légèrement sucrées d’une garniture chasse classique. Notes de tabac et de cèdre conférant au vin complexité et profondeur. Tanins soyeux.


Sélection
www.alfavin.ch
Dido blanc, René Barbier & Sara Pérez, Montsant (Espagne), 2015, CHF 24.-

Plusieurs cépages locaux procurent à cette cuvée élaborée par un couple de talentueux viticulteurs espagnols une personnalité forte. Arômes de fruits mûrs, fruits secs et noix, belle longueur en bouche. A servir frais (12°C) - et non froid - afin de laisser la complexité s’exprimer.

Dido rosé, René Barbier & Sara Perez, Montsant (Espagne), 2014, CHF 24.-

Moros, Salice Salentino Riserva (Pouilles, Italie), 2013, CHF 24.-

Amarone, Antolini, Amarone Classico della Valpolicella (Italie), 2012, CHF 36.-
Le passerillage des raisins sur claies procure à ce vin de Vénétie une opulence et une intensité peu communes, avec toutefois un bel équilibre. Une proposition de caractère à même d’accompagner également un lièvre à la royale.


Sélection
www.axelvotresommelier.ch
Le Hardi, Domaine Ballorin & F, Bourgogne, 2014, CHF 18.-

Les instantanés, Domaine Charles Dufour, Champagne, CHF 34.-
Quelques bulles rafraîchissantes et complexes à la fois. Cuvée aux notes déjà évoluées (base 2008, complétée de vins de réserve de 2006 et 2007), qui distille de beaux amers et dialogue ainsi joyeusement avec la noix et les champignons.

Carton rouge, Domaine La Péquélette, Côtes du Rhône, 2015, CHF 13.-

L’argile jaune, Domaine de Barbazan, Madiran (Sud-Ouest), 2010, CHF 16.-
Un profil un peu rustique mais non dénué de finesse: le tannat, cépage du Sud-Ouest, s’exprime ici admirablement. Notes animales et cacaotées qui font écho au plat et lui confère de la profondeur.


Sélection
www.cavesa.ch
Laurent Combier, Crozes-Hermitage, 2015, CHF 18.50

Cuvée Sacha, Jacques Puffeney, Arbois (Jura), CHF 23.50
Une initiation en douceur aux plaisirs intenses des vins élevés sous voile, avec ce fameux « goût de jaune ». Magnifique accord avec le champignon et, si la bouteille n’est pas vide, avec un morceau de fromage à pâte dure après la chasse.

Nostre Païs, Michel Gassier, Costières de Nîmes, 2013, CHF 14.-

Humagne rouge de Sierre, Maurice Zufferey, Valais, 2014, CHF 25.-
Nez de violette, de fleurs séchées et d’humus, grande délicatesse et fraîcheur en bouche: voilà une humagne très réussie qui accompagne le plat sans chercher à le dominer. Belle longueur.


Sélection
www.gazzar.ch
Château Rollan de By, cru bourgeois, Médoc, 2010, CHF 21.-

Un cru bourgeois qui mérite (bien) mieux que son humble appellation. Ses arômes de fruits noirs et sa finale réglissée lui permettent d’accompagner le plat avec élégance.

Château Fleur Haut Gaussens, Bordeaux supérieur, 2010, CHF 14.05

Terrasses, Château Pesquié, Ventoux (Rhône, France), 2014, CHF 12.45

L’Epervier, Château Pech Redon, Languedoc, 2012, CHF 16.20
Arômes typiques de la région - garrigue, poivre noir, fruits rouges et noirs -, complétés par des notes de résine de pin et d’ambre. Sa trame tannique pas trop serrée lui confère beaucoup de finesse.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."