Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Viande rouge et cancer: du réchauffé!

Santé Je parlais à un ami médecin du coup de tonnerre qu’a été l’annonce de l’OMS le 26 octobre dernier: manger de la viande animale transformée (jambons, saucisses) est cancérogène pour l’homme, et manger trop de viande rouge l’est probablement aussi. Cette déclaration émane du plus grand organisme international de la santé, l’OMS, basé sur une littérature scientifique accumulée (800 études) analysée par 22 experts de 10 pays différents. Difficile de contester. 

Je faisais part de mon étonnement quant à la soudaineté de cette annonce, et cet ami médecin m’expliqua alors que tout le corps médical connaît la nocivité de la viande sur l’organisme humain depuis les bancs de l’université. Lui le savait depuis vingt ans. Plus récemment, en Suisse, la Commission fédérale de l’alimentation (COFA) a recommandé en janvier 2014 de réduire la «consommation régulière de viande rouge et en particulier celle de produits carnés» (viande transformée) qui, écrit la COFA «peut favoriser, à long terme, l’augmentation de la mortalité, de certains cancers (côlon) et le diabète sucré de type 2». 

Donc, on savait. Et on a continué de manger toujours plus de viande. En 2014, chaque habitant en Suisse a consommé 52 kg de viande. Ce qui représente 1 kilo par semaine et par habitant. La recommandation est de 170 grammes de viande rouge par semaine et zéro viande transformée.
On est loin du compte.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."