Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

VEVEY/Luc Debraine à la tête du Musée suisse de l'appareil photographique

Crédits: RTS

C'est une bonne nouvelle. Mais une demi bonne nouvelle seulement. Le Musée suisse des appareils photographiques a un successeur depuis le 1er juin. Il s'agit de Luc Debraine. La municipalité envisage donc un avenir pour cette institution, qui complète bien sur le plan technique l'Elysée lausannois. En place depuis 1991 et retraités depuis quelques jours, les Bonnard Yersin (Pascale et Jean-Marc) avaient en effet craint de laisser derrière eux une maison fantôme. Je vous l'avais dit. On sait que tout vacille un peu à la mairie de Vevey.

Fils du photographe valaisan Yves Debraine, Luc est tombé dans la marmite petit, comme Obélix. Il n'est pas passé derrière la caméra, mais à l'écriture. Le public a pu suivre ses chroniques au «Nouveau Quotidien», aujourd'hui disparu, puis dans «L''Hebdo», lui aussi mort de sa vilaine mort, et enfin au «Temps». Il y a surtout parlé du 8e art, même si l'on connaît aussi ses articles automobiles. C'est donc un bon connaisseur du domaine, qu'il a annoncé vouloir prolonger à Vevey jusqu'à l'ère numérique. Il s'agit aussi d'un homme assez sûr de lui. Il aurait du reste postulé pour l'Elysée au départ de Sam Stourdzé.

Mandat limité

Où les choses vont moins bien, c'est quand on lit que Luc Debraine a un mandat de deux ans. Le temps que la Municipalité réfléchisse aux enjeux culturels locaux, ce qui semble cette fois bien long. Et un peu inquiétant. Ses gens de culture ont ainsi dû récemment rassurer les différentes fondations déposant au Musée Jenisch, sans directeur depuis des mois. "Le poste sera prochainement pourvu." Il y aura aussi un nouveau, ou une nouvelle, responsable du Cabinet des arts graphiques, sans tête, lui, depuis plus d'un an. Cela dit, comme je vous l'ai déjà dit, le Jenisch tourne relativement rond. Le 21 juin s'y ouvrira ainsi l'exposition d'été «Picasso, lever de rideau, L'arène, l'atelier, l’alcôve» dont le commissaire extérieur sera Florian Rodari. 

Photo (RTS) Luc Debraine, nouvelle tête du Musée suisse de l'appareil photographique.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."