Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

VEVEY/Christian Lutz montre les paumés de Las Vegas avec "Insert Coins"

Crédits: Christian Lutz

Je n'irai pas jusqu'à prétendre le lieu facile à trouver. Espaces Images se trouve certes non loin de la gare de Vevey. Mais le plus simple, à l'opposé du côté lac, est de viser le prétentieux lieu récemment ouvert chaussée de la Guinguette par Nestlé, qui est ici chez dans ses terres. Ce bâtiment de verre, avec une sorte d'auvent et un gros arbre (à mon avis artificiel) à l'intérieur, se trouve juste à côté. Soyons juste. Par rapport au luxe du bâtiment Nestlé, Espace Images (1) craint un peu, comme on auraient dit naguère les jeunes. Il s'agit d'une baraque non chauffée, au rez-de-chaussée entièrement vide. 

C'est au sous-sol de cette ex-friche industrielle que se trouve l'actuelle exposition de Christian Lutz, «Insert Coins». Dans cette cave de béton brut, laissée dans le noir, les images sont éclairées par l'arrière, façon caisson lumineux. Une idée qui convient au sujet traité par le photographe genevois. Le visiteur se retrouve sous les néons colorés de Las Vegas, la seule ville au monde, sans doute, ne faisant pas de différence entre le jour et la nuit. Lutz, dont on connaît les travaux sur les évangélistes suisses (qui lui ont valu beaucoup d'ennuis judiciaires) comme sur le pétrole du Nigeria, n'a pas abandonné sa veine sociale. Entre 2011 et 2014, il a regardé les marginaux et les pauvres de cette cité-casino, dont ses modèles sont manifestement les perdants.

Couleurs saturées

Sur des fonds sur-colorés, le public d'Espace Images, vitrine permanente du festival biennal Images, découvre ainsi deux figurants habillés en canard, ivres morts au bord d'un trottoir. Un couple de mendiants enduits de peinture dorée en train de dormir. Une fille sur une balançoire de boîte de nuit. Un homme portant sa valise sous une couverture brillante de sans-abri. Les épaves d'un système qui fait se croiser, sur le même trottoir, les plus grands casino du monde et les laissés pour compte d'un Disneyland pour adultes. Ce sont là des images fortes. Autonomes. Elles n'ont pas besoin de se retrouver montrées en grappes, avec un texte introductif, pour produire leur effet. 

L’œuvre de Christian Lutz, qui a maintenant 43 ans, m'a toujours semblé inégal. Le sujet bouffe parfois chez lui le traitement photographique. Le sociologue remplace alors l'artiste. Ici, l'équilibre se révèle parfait pour montrer le déséquilibre du monde. La série «Insert Coins» a du reste fait l'objet d'un livre, en mai 2016. Il a paru chez André Frère. 

(1) Je dois quand même dire qu'Espace Images est soutenu par la Fondation Nestlé pour l'Art.

Pratique

«Christian Lutz, Insert Coins», Espace Images, chaussée de la Guinguette, Vevey, jusqu'au 18 décembre. Tél. 021 922 48 54, site www.images.ch Ouvert le jeudi et le vendredi de 16h à 18h, les samedis et dimanches de 14h à 18h.

Photo (Christian Lutz): L'homme à la couverture de sans-abri. Cette photo fait l'affiche de l'actuelle exposition veveysane. 

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."