Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

VENISE/"Mindful Hands" révèle des miniatures italiennes superbes

Crédits: Fondazione Giorgio Cini

C'est une exposition sur un sujet peu traité. Voire jamais. Propriétaire du plus clair de l'île San Giorgio de Venise, la Fondazione Giorgio Cini propose tout au fond du quai, côté mer, «Mindful Hands» . En anglais dans le texte. Il s'agit pourtant là d'une exposition sur le Moyen Age italien, avec des pièces provenant de la collection formée sous le fascisme par le comte Vittorio Cini, puissant chevalier d'industrie. Notons que ce richissime amateur avait acquis les œuvres par blocs successifs. Tout provient de la Libreria Antiquaria Hoepli de Milan, par lots acquis en 1939 et 1940. 

Qu'y a-t-il dans ces ensembles? Des miniatures médiévales tirées de livres d'heures, de graduels, d'antiphonaires, bref d'ouvrage liturgiques. La suppression d'un grand nombre de congrégations par l'empereur Joseph II, puis les sécularisation napoléoniennes ont mis un énorme ensemble de tels manuscrits sur le marché à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles. Certains sont Dieu merci entrés en bibliothèque. D'autres ont été dépiautés, en ne conservant que les pages enluminées. Pire que tout, beaucoup de lettres ou de tableautins ont été découpés au ciseau. Une sage occupation pour soirées d'hiver. Les amateurs ne pensaient alors pas commettre un crime comme le patrimoine. Christie's a organisé la première vente aux enchères de ces pièces récupérées en 1825. Sotheby's l'a suivie dix ans plus tard.

Une étude très difficile 

Vittorio Cini (la fondation porte le nom de son fils, prématurément décédé) a acquis en tout 236 miniatures, qu'il a données en 1962. L'actuelle exposition en propose environ 120, ayant toutes fait l'objet d'études scientifiques. Il faut dire qu'il s'agit là d'un énorme travail. Qui a peint ces minuscules chefs-d'oeuvre? De quels manuscrits proviennent-ils? Où se trouvent enfin les autres morceaux? Le style aide. La comparaison fait le reste. C'est parfois un motif de décoration ou à la taille des pièces qui vient résoudre le problème. 

L'ensemble proposé se révèle non seulement de très haute qualité (il y a même une œuvre donnée à Fra Angelico), mais il reflète tous les ateliers (ou plutôt de «scriptoria») d'Italie. Il existe en effet un style lombard, toscan, vénitien ou même typique des Pouilles. Une région considérée pourtant comme pauvre en matière de peinture des XIIIe au XVIe siècles. La plupart des artistes restent ici anonymes. On parle du maître de ci ou de ça. J'ai ainsi retenu un Maître des chorals (si, si, c'est le bon pluriel!) de San Lorenzo, qui travaillait à Pérouse vers 1340. Il y a aussi un Maître du Codex Rossiano, qui pourrait être Fra Gregorio de Montalcino. A ce niveau de science, j'avoue que je cale un peu, même si j'ai du coup appris qu'il s'agissait là d'un Siennois de la fin du XIVe siècle.

Un livre d'heures minuscule 

Somptueuse, la manifestation se voit accompagnée à l'étage avec des projections sur les peintures et leur restauration. Il a ici fallu des subsides du Helen Hamlyn Trust et de Pirelli (on imagine mal ce genre de fabrique soutenant en France la Bibliothèque nationale...). C'est aussi sous les toits que se trouve la pièce la plus spectaculaire de «Mindful Hands». Il s'agit d'un livre d'heures intact offert par Ludovic le More, souverain de Milan, au roi de France Charles VIII en 1494. Les pages enluminées, qu'on peut voir par ailleurs démesurément agrandies, mesurent quatre centimètres sur six! Un objet fabuleux.

Pratique 

«Mindful Hands», Isola San Giorgio, Venise, jusqu'au 8 janvier 2017. Tél. Vert 0039 80 662 177, site www.cini.it Ouvert tous les jours, sauf mercredi, de 11h à 19h. 

Photo (Fondazione Cini): L'une des miniatures présentées jusqu'en janvier à Venise.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."