Zaki Myret

RÉDACTRICE EN CHEF DE BILAN

En 1997, Myret Zaki fait ses débuts dans la banque privée genevoise Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Puis, dès 2001, elle dirige les pages et suppléments financiers du quotidien Le Temps. En octobre 2008, elle publie son premier ouvrage, "UBS, les dessous d'un scandale", qui raconte comment la banque suisse est mise en difficulté par les autorités américaines dans plusieurs affaires d'évasion fiscale aux États-Unis et surtout par la crise des subprimes. Elle obtient le prix de Journaliste Suisse 2008 de Schweizer Journalist. En janvier 2010, Myret devient rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan. Cette année-là, elle publie "Le Secret bancaire est mort, vive l'évasion fiscale" où elle expose la guerre économique qui a mené la Suisse à abandonner son secret bancaire. En 2011, elle publie "La fin du dollar" qui prédit la fin de la monnaie américaine à cause de sa dévaluation prolongée et de la dérive monétaire de la Réserve fédérale. En 2014, Myret est nommée rédactrice en chef de Bilan.

USA : et si Romney était élu?

La mécanique washingtonienne étant très axée sur les financements des partis, le prochain président des Etats-Unis devrait être, en principe, celui qui est soutenu par les lobbies les plus puissants. Mitt Romney est cet homme. 
Sa campagne a clairement ciblé les lobbies de la finance et de la défense. Alors que les deuxième et troisième débats auront lieu entre les 2 candidats les 16 et 22 octobre, le dernier sondage Reuters/Ipsos donne 46% de chances d'élection à Romney contre 45% à Obama.

Barack Obama a été lâché par le lobby de la finance en 2010, après avoir tenté de faire passer le Dodd-Frank Act, réglementation stricte qui promettait de réduire fortement la spéculation. A présent, Romney courtise la finance et promet des guerres au Moyen-Orient, ainsi qu'une « guerre commerciale » contre la Chine. Sa victoire serait dommageable premièrement aux Etats-Unis.

La réalité est que le système bipartite aux Etats-Unis arrive à ses limites. D'une part, en raison de l'influence des lobbies, d'autre part, en raison de la crise économique, qui ne laisse pas de choix réel en termes de programme : coupes dans les déficits et hausses des impôts sont les seules recettes envisageables. Mais il est acquis que les politiques de Romney, qui cibleront les coupes dans les protections sociales en priorité, sans toucher à la défense, contribueront à redistribuer aux 1% encore un peu plus de ce qui appartient aux 99%, avec l'aide de la politique monétaire de la Fed, qui finance la prochaine bulle spéculative.

Retrouvez chaque mercredi un vidéo-édito de Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe de Bilan, sur un thème d'actualité économique ainsi que des interventions d'autres membres de la rédaction et des interviews de personnalités.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."