Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une veste portée sous des vêtements pourrait traquer les portables

La société de sécurité F-Secure a publié début septembre des photos dignes d'un film de 007 provenant d'une brochure Gamma, une société spécialisée dans la surveillance en ligne qui vend du matériel d'espionnage aux gouvernements et aux services chargés d’appliquer la loi. 

La photo montre une veste qui se porte sous des vêtements et qui permettrait — si elle existe vraiment — de traquer les téléphones portables de personnes à proximité en détectant leur « International Mobile Subscriber Identity » (IMSI), un numéro unique, qui permet à un réseau mobile GSM, UMTS ou LTE d'identifier un usager. D'après arstechnica, la technologie pourrait fonctionner dans tous les pays, auprès de tous les opérateurs mobiles et pourrait même capter un IMSI depuis un véhicule en mouvement.

L'auteur de la fuite de cette photo n'est pas connu, mais Gamma a beaucoup d'opposants. Dénoncé officiellement par Reporters Sans Frontières en mars dernier comme l'un des «5 Ennemis d'Internet», le groupe a été qualifié de «mercenaire de l’ère digitale », principalement pour son produit FinFisher, qui utilise des logiciels malveillants indétectables à ce jour par les antivirus standards.

Selon le rapport de RSF:

"... FinFisher est capables d’infecter à distance des ordinateurs, des téléphones portables et des serveurs... Leurs logiciels malveillants permettent d’écouter les conversations sur Skype, lire les chats et les emails chiffrés et même allumer à distance le microphone ou la webcam d’un ordinateur... 

FinFisher offre aussi une technologie qui permet d’infecter tout le parc d’un cybercafé pour en surveiller les usagers. Une fois installé, le cheval de Troie est pratiquement indélogeable. Il n’existe aucun moyen sûr de se prémunir de Finfisher sur une machine infectée."

Cette dernière nouveauté de Gamma, la veste espion, est non sans rappeler les poubelles de recyclage à Londres cet été qui traquaient les passants par le biais de leurs téléphones.

Equipées d'un dispositif de repérage, les poubelles captaient les téléphones dont le Wifi était activité. La route empruntée, l'heure et la vitesse à laquelle la personne se déplaçait étaient enregistrées. Le système identifiait également s'il s'agissait d'un iPhone, Nokia ou Samsung.

Suite à un article du journal Quartz qui a suscité un tollé d'indignation, la Cité de Londres a émit un décret interdisant avec effet immédiat « la récolte de données -même anonymes ». 

Ce projet-test de la société Renew avait pour objectif de démontrer le potentiel pour récolter des données, afin de servir aux passants de la publicité ciblée.

Renew a donc désactivé les poubelles à Londres. Mais qui arrêtera le groupe Gamma?

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."