Colin Xavier

JOURNALISTE

Xavier Colin est journaliste, chercheur associé au GCSP, le centre de politique de sécurité de Genève, fondateur de GEOPOLITIS et ambassadeur de Terre des hommes.

Une présidence à 10 milliards?

A louer: Maison-Blanche Washington. Quartier résidentiel. 132 pièces sur 5000 m2. Disponible: fin janvier 2017. Bail de quatre ans. Prix: 10 milliards de dollars.

L’annonce est fantaisiste. Le bail, c’est du sérieux. Quant au prix, il est le reflet de la réalité: 10 milliards de dollars, c’est une estimation de ce que coûtera, au total, l’élection présidentielle américaine de 2016, d’ores et déjà répertoriée comme étant la plus chère de l’histoire!

Autre effet d’annonce: à quelques millions de dollars près, la moitié des sommes consacrées à cette campagne électorale 2016 auront été déboursées par 158 familles, les plus aisées parmi les plus riches des familles américaines. Parmi ces ultrariches, la majorité est de citoyens américains ayant créé leurs propres entreprises avant d’accéder au statut de multimilliardaires.

Reprenons nos comptes: 10 milliards de dollars, cela représente le cumul de toutes les dépenses des candidats des deux partis, démocrates et républicains, soit la somme des financements recueillis, entre autres, par les désormais fameux super-Pac, ces comités d’action politique, sans négliger les millions de dollars versés par le monde des affaires, syndicats compris.

Un peu d’histoire: ces super-Pac, on en entend parler depuis une décision dénommée «Citizens United», rendue en 2010 par la Cour suprême des Etats-Unis. En résumé, la plus haute instance judiciaire du pays avait alors décidé de supprimer tout plafond de donation. Précision! Il ne s’agit pas de montants financiers destinés au candidat lui-même (toujours limités au seuil très minimaliste de 2700 dollars).

On parle ici de dons et de contributions en provenance d’entreprises et octroyés à des comités de soutien lesquels, en toute indépendance (!), décident de consacrer leur temps, leur énergie... et leurs fonds au candidat de leur choix. En cette année 2015, les montants déjà recueillis, et utilisés pour une bonne partie, sont impressionnants: pour les candidats républicains aux primaires qui débuteront dès janvier 2016, 230 millions de dollars ont été récoltés. Côté démocrates, on reste encore dans la discrétion;  Hillary Clinton sait néanmoins qu’elle peut compter sur l’aide financière d’un large éventail de milliardaires prodémocrates.

Majoritairement pour les républicains

Au fait, qui sont donc ces fameuses 158 familles, aussi riches que silencieuses?  138 d’entre elles soutiennent les républicains. Vingt  seulement – se mobilisent pour les démocrates. Le New York Times, toujours aussi riche en matière de révélations, nous apprend que le «ticket d’entrée»  dans la course (présidentielle) est de l’ordre de 250  000 dollars. C’est un minimum.

Pour ce prix, d’après l’enquête du NYT, ces familles majoritairement très conservatrices misent sur leur «poulain» tous les espoirs qu’ils nourrissent tant de voir sauter les verrous réglementaires qui empoisonnent les entreprises, que de compter sur une réduction des taxes et impôts sur le revenu, ainsi que sur les plus-values et sur les successions. On signalera que plus d’une cinquantaine de ces familles figurent au classement Forbes des 400 plus gros milliardaires des Etats-Unis. Lesquels représentent une fortune estimée à 2340 milliards de dollars. 

Et pourtant, quels que soient les milliards de dollars affectés à cette course à la Maison-Blanche, on se doit de l’admettre: non, la présidence des Etats-Unis d’Amérique n’est pas à vendre. Pour autant, elle ne se gagne certes pas en fonction du seul mérite et de la seule qualité du candidat. 

Alors, démocrate ou républicain, quel est celui des candidats qui répondra positivement à la petite annonce de location de la 1600 Pennsylvania Avenue?

Une petite annonce qui, par souci de brièveté, ne dit pas tout quant à ce bail locatif de quatre ans: il est renouvelable!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."